Un petit courrier à Madame Rachida Dati concernant Madame Elise Lucet

Publié le 5 Janvier 2016

Un petit courrier à Madame Rachida Dati concernant Madame Elise Lucet

Voici un petit courrier envoyé à Madame Rachida Dati.

Quant à son faux diplôme voici un article de Liberation.fr daté du 31 Octobre 2007

**************

Diplôme de Rachida Dati : le «Canard enchaîné» sort le document
31 OCTOBRE 2007 À 07:00
Le curriculum vitae de la Garde des Sceaux indique pour l’année 1993 «MBA du groupe HEC» avec la mention «ancienne élève de l’Institut supérieur des affaires». Dati se défend d’avoir fait état d’un diplôme qu’elle n’avait pas

«Elève Rachida, au piquet !» L’injonction est du Canard Enchaîné, qui publie aujourd’hui l’extrait du curriculum vitae qui figure au dossier administratif de Rachida Dati. Un CV qui indique, pour l’année 1993, «M.B.A. du groupe H.E.C.» avec la mention «ancienne élève de l’Institut supérieur des affaires». En réalité, comme L’Express l’a révélé, la Garde Sceaux n’a jamais obtenu le diplôme. Rachida Dati l’a d’ailleurs confirmé, tout en soulignant qu’elle n’a jamais prétendu l’avoir…Le «Canard» écrit que «le document (…) a provoqué un véritable branle-bas de combat (…) au ministère de la Justice», provoquant le coup de fil du porte-parole du ministère. Il a expliqué au journal que «la formule “ancien élève de l’Institut supérieur des affaires” signifiait clairement qu’elle n’avait pas obtenu le diplôme final». Le Canard Enchaîné se demande alors pourquoi mentionner «M.B.A du groupe H.E.C.», soulignant «l’ambiguïté» cultivée par la ministre.

Une ministre qui s’est elle-même fendue d’un coup de fil au «Canard» pour lui reprocher de s’intéresser à son parcours en raison de ses origines. Et le journal de répondre «refrain connu. Seule solution, ne parler de la ministre qu’en termes élogieux et pratiquer la discrimination ministérielle positive.» La question de ce «faux diplôme» n’est pas anodine. Il aurait facilité l’entrée en 1996 de Rachida Dati à l’Ecole nationale de la magistrature, qu’elle a intégrée par la voie parallèle ouverte aux personnes ayant déjà connu une expérience professionnelle.
Rachida Dati, qui nie les accusations, compte bien donner sa vérité dans le livre Je vous fais juge, qu’elle doit publier prochainement. «Je corrige quelques rumeurs ou des choses qui sont fausses. Je corrige des incorrections. Quand on parle de faux diplômes, il faut une matérialité», s’est elle défendue mardi sur Europe 1. C’était avant la publication de son CV.
F.V.

***************

Ce que vous avez dit sur Elise Lucet
1 message
Philippe Noviant philippenoviant.com 5 septembre 2015 15:35
À : DATI Rachida <rachida.dati@europarl.europa.eu>
Bonjour Madame Dati,

Tout d'abord, permettez-moi de vous adresser mes plus sincères félicitations quant à votre carrière et à votre engagement sans faille en politique. Des gens qui, comme vous, mettez autant d'énergie à défendre l'intérêt général ne sont pas légion. Dès lors, je vous adresse mes plus vifs remerciements et ma plus profonde gratitude.

Cependant, Madame Elise Lucet vous a posé des questions précises et motivées quant à votre engagement. Elle vous a demandé si vous aviez des conflits d'intérêt avec GDF Suez. Je me serais attendu, vu votre professionnalisme, à une réponse polie et circonstanciée.

Or, quelle n'a été ma surprise que de constater que vous vous êtes contenté de dire que cette question était dixit "une question à la con" alors même qu'elle avait tout son sens. De plus, vous avez dit que Madame Elise Lucet avait eu une carrière "pathétique".

Malgré tout l'estime que je vous porte, je me permets donc de m'inscrire en faux vis à vis de cette remarque en vous rappelant que malgré le professionnalisme avec lequel vous exercez vos fonctions, vous avez dû votre ascension politique uniquement à M. Nicolas Sarkozy et que avez obtenu une partie de vos fonctions passées en mentant sur vos formations et diplômes.

Je ne dis pas que votre carrière est pathétique, loin s'en faut, mais ce qui est sûr c'est qu'elle l'est beaucoup plus que celle de Madame Lucet. Comme dirait Einstein : "tout est relatif", et en portant un jugement de valeur sur Madame Lucet vous portez uniquement une valeur sur votre personne quand on compare vos deux carrières.

Ne doutant pas un seul instant, connaissant votre valeur, que vos mots ont dépassé votre pensée et que ces paroles indignes ont été proférées pour cause de surmenage dû à votre engagement excessif pour l'intérêt général, je vous saurais extrêmement gré de bien vouloir présenter vos excuses publiques à Madame Elise Lucet.

Veuillez agréer, Madame, l'expression de mes salutations distinguées.

Philippe NOVIANT (philippenoviant.com)
Candidat aux élections législatives en 2012 sur la neuvième circonscription de l'Isère

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0
Commenter cet article