Une petite lettre envoyée à la Région Rhône-Alpes suite aux élections récentes

Publié le 19 Avril 2016

Une petite lettre envoyée à la Région Rhône-Alpes suite aux élections récentes

Mail à la région Rhône-Alpes du 15 décembre 2015

*************

Bonsoir,

Pendant des mois, je n'ai eu de cesses de porter à votre attention les problèmes causés par la SNCF vis à vis de leurs clients.

Pendant des mois, je n'ai eu droit, de votre part qu'à un silence assourdissant...

Et pourtant, votre rôle est de défendre l'électeur vis à vis d'une entreprise construite sur un ADN lui dictant d'abuser de ses clients qu'elle appelle trop souvent usagers !

Vous mêmes avez été pris, et continuez à l'être, pour des guignols par cette boite !

Quand le client demande à être remboursé, elle dit que c'est à vous qu'il faut s'adresser en oubliant joyeusement que vous avez la charge de la payer pour faire le travail qui lui incombe ! Vous aviez la charge de taper du poing sur la table en défendant l'intérêt général, mais vous n'avez rien fait !

En attendant, pendant trop longtemps, élus de la Région et la SNCF se sont tapés dans le dos en se tutoyant effrontément lors des comités de ligne ! Le plus lamentable a été indéniablement les prestations médiocres de Mme Gwendoline Delbos-Corfield qui a demandé plusieurs fois, en comité de ligne, à l'audience de bien vouloir l'excuser de son inexpérience car elle remplaçait une démissionnaire et ne prenait jamais le train ! Inutile de vous dire que ma campagne a été active contre EELV !

Lors de ces mêmes comités de ligne, pendant que la Région demandait à la SNCF de rembourser sa clientèle, la SNCF répondait que ça ne rentrait pas dans ses plans et les élus n'ont rien dit ! Merci Mme Gwendoline Delbos-Corfield !

Aujourd'hui le vent du boulet FN n'est pas passé loin et a renversé quelques quilles ! La gauche a été sanctionnée, et vient le tour de la droite.

Rassurez-vous, la droite ne sera pas meilleure, cependant, le danger FN guette et attaquera les élus qui continueront à profiter de leur place sans engager les actions vis à vis de l'intérêt général.

Vous avez perdu aujourd'hui, la droite perdra sans aucun doute demain, mais quand l'électeur en aura marre de voter tantôt à gauche, tantôt à droite, pour le même résultat, vers qui se tournera-t-il in fine ?

Je me réjouis de voir une équipe qui a oublié son électorat perdre. Je me réjouis beaucoup moins de voir à brève échéance une bande de fachots envoyer aux gémonies toutes les valeurs de la République. Vous en porterez, par vos oeillères, et par le goût des buffets des comités de ligne, l'entière responsabilité.

Bien le bonsoir et bon débarras.


Philippe NOVIANT

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0
Commenter cet article