Dieudonné est-il encore un humoriste ?

Publié le 31 Décembre 2013

Dieudonne.pngPetit rappel concernant M. Dieudonné : en novembre 2013, la Cour d'appel de Paris a condamné ce Monsieur à 28000 Euros d'amende pour provocation à la haine et à la discrimination raciale. Depuis 2000, c'est sa 7e condamnation pour les mêmes faits.

Ainsi donc, quand ce Monsieur invente un geste "anti-système", on peut avoir un peu de jugeote, un peu de réflexion, et on n'est pas obligé de le reprendre sans réfléchir. D'autant plus que, lorsque l'on gratte un peu, le système, pour ce Monsieur, est la main mise sioniste sur la société.

Pour le reste, je préfère laisser parler M. Carre-Pierrat qui a eu le don, par cet article, de parfaitement résumer les choses.

Il est tiré du site du nouvel observateur.

*************

Dieudonné et sa "quenelle" : lettre à mes amis (encore) fans de l'humoriste
Publié le 28-12-2013 à 16h48 - Modifié le 30-12-2013 à 14h50

Par Thomas Carre-Pierrat
Auteur

Vous êtes encore quelques-uns, dans mon entourage, à vouloir rigoler des blagues de Dieudonné. Pendant longtemps, il fut l’un de nos comiques préférés, pour ne pas dire le premier. Il était assurément l’humoriste le plus doué de sa génération ; un comédien génial et un auteur d’exception.
Comme vous, je suis encore capable de réciter certains de ses sketchs par cœur. Mais voilà, cela fait un moment que "Dieudo", comme vous l'appelez encore, ne me fait plus marrer. En fait, j’ai décroché le jour où j’ai compris qu'il se moquait ouvertement de nous.

Dieudonné a basculé dans la mouvance d'extrême droite

Malheureusement, Dieudonné n’est plus un provocateur, un type subversif qui utilisent l’humour pour taper où cela fait mal. Il est devenu un homme politique qui se sert de ses spectacles pour diffuser des idées qui nous ulcèrent par ailleurs.

Dans un souci de cohérence, j’ai dû arrêter de le soutenir car je ne pouvais plus cautionner un mec qui traîne dans la nébuleuse de l’extrême droite et fréquente des hauts responsables du Front national, ce parti contre lequel nous avons si souvent usé nos souliers.

Essayez de répondre franchement et de manière convaincante aux questions suivantes : comment peut-on apprécier un type qui était venu consoler Jean-Marie Le Pen après sa défaite à la présidentielle en 2007 ? A-t-on envie de s’asseoir sur les bancs de son théâtre qui a servi de salle de formation pour des militants du Front National ? Est-il vraiment drôle et subversif de choisir Jean-Marie Le Pen pour être le parrain de sa fille ? Auriez-vous envie comme Dieudonné, d’aller boire des coups avec Serge Ayoub, l’un des leaders des skinheads français, après la mort du militant antifasciste Clément Méric ?

La vérité est tristement factuelle. Dieudonné est aujourd’hui un militant d’extrême droite. Cela ne signifie pas que vous l’êtes également. Mais, lorsque vous regardez ses spectacles, un certain nombre de vos voisins viennent précisément pour cette raison.

Car eux, ont bien compris que Dieudonné ne blaguait pas sur les juifs comme il est capable de le faire avec les musulmans, les catholiques ou les bouddhistes. Ils savent que Dieudonné est passé, au fil du temps, d’antisioniste à antisémite. Il fait partie de ces gens qui croient réellement en l’existence d’un lobby juif dont nous serions les frêles marionnettes.

Un humoriste qui vous coupe l'appétit

Le seul trait de génie dont on peut encore créditer Dieudonné, est précisément de s’appuyer sur cette ambiguïté entre l’humoriste et le politique pour faire passer un message purement et banalement antisémite. En cela, et pour le paraphraser, Dieudonné est la branche comique de l’extrême droite.

Je préfère le répéter une nouvelle fois ; cela ne signifie pas, chers amis, que vous seriez également d’extrême droite, de la même manière que bien des "quenelles" n’ont aucun soubassement antisémite.

Mais, en participant à cela, vous cautionnez son combat nauséabond et vous faites prospérer la boutique de Dieudonné et de ses nouveaux camarades.

Comment peut-on critiquer, à juste titre, les hommes politiques qui stigmatisent les étrangers, les musulmans ou les Roms pour chasser sur les terres du FN et continuer d’applaudir un mec qui mange déjà à la table des Le Pen ? Personnellement, cela me coupe définitivement l'appétit.

Le "système" n’est pas l’ennemi de Dieudonné mais son gagne-pain

En réalité, Dieudonné vous a fait cocu avec l’extrême-droite et vous continuez à fermer les yeux parce que vous aimez son image de rebelle, pourfendeur du "système". Désolé de vous décevoir là-aussi, mais Dieudonné n’est qu’un rebelle de supermarché, un provocateur de bac à sable.

Franchement, peut-on se présenter comme un adversaire du "système" et se faire prendre en photo avec des Yannick Noah, Tony Parker ou Mamadou Sakho, c’est-à-dire des millionnaires, purs produits du système et dont la conscience politique est comparable à l’érudition de Nabila.

Si vous souhaitez éveiller vos consciences, ou lutter contre l’ordre établi, je vous recommande plutôt de lire des livres de Noam Chomsky ou Naomi Klein. Leurs œuvres sont moins drôles, mais légèrement plus pertinentes et argumentés que les saillies inutiles de Dieudonné.

Le "système" n’est pas l’ennemi de Dieudonné mais son gagne-pain. Dans la plus pure tradition de l’extrême droite, il joue sur les peurs et les indignations de son public en lui livrant un bouc-émissaire éternel, le prétendu lobby juif. En plus d’avoir perdu son sens de l’humour, Dieudonné est un piètre penseur sans idée et dont l’idéologie ne procède que d’un délire paranoïaque.

Il faut tourner définitivement la page

L’humoriste Dieudonné est malheureusement mort et il faut être capable d’en faire son deuil. Comme tous les grands, il est irremplaçable. Sa pathétique réincarnation qui s’agite au Théâtre de la Main d’or est épouvantable. Malgré les légères ressemblances, il est vain de vouloir le défendre. Il n’y a plus rien à faire si ce n’est tourner définitivement la page.

Plus que d’éventuelles interdictions des pouvoirs publics ou de sanctions judiciaires qui le maintiendraient confortablement dans sa position de victime, Dieudonné doit être condamné par son public.

Chers amis, en cette fin d’année, prenez une bonne résolution : cessez de rire aux sketches de ce personnage car, à chacun de vos applaudissements, derrière la scène, c’est l’extrême droite qui se frotte les mains.

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Informations

Repost 0
Commenter cet article

Liberté d'expression 03/01/2014 21:17

Et la liberté d'expression?!
Je vous trouve bien moralisateur...
Il est vrai que monsieur M'BALA M'BALA va certainement un peu loin, mais de là à nous inviter à ne plus rire à ses sketchs...Je vous trouve comique, monsieur le citoyen au service de l’intérêt
général ;)

Philippe NOVIANT 03/01/2014 23:31



La liberté d'expression n'est pas un droit tout puissant. Il ne peut se concevoir que s'il n'y a pas provocation à la haine et à la discrimination raciale.


Les juges ont décidé de condamner ce Monsieur par ces motifs, par sept fois en six ans.


Personnellement, je ne suis pas moralisateur. A la limite, les juges le sont. Mais, si en six ans, ils ont condamné Dieudonné pour les mêmes motifs, c'est qu'il y avait quand même matière à
condamner...


M. M'Bala M'Bala, ne va pas un peu loin. M. M'Bala M'Bala va tellement loin qu'il a été condamné pour ses propos incitant à la haine raciale.


Je n'ai jamais invité à ne pas rire. Je me suis juste demandé s'il était encore drôle. Je ne pense pas. Quand on se sert d'une salle de spectacle pour répandre la haine anti-sioniste, en disant
qu'il regrettait les chambres à gaz pour des gens de confession juive, très simplement, ça me fait gerber... Surtout quand on pense que les ancêtres de ce Monsieur ont été des esclaves et ont
fait l'objet, eux aussi, de pratiques honteuses à un moment donné...