Et si on s'attaquait au problème de la délinquance routière ?

Publié le 20 Septembre 2012

Quand de gros délits sont effectués en voiture, par exemple, un délit de grande vitesse, ou une mise en danger délibérée des usagers par une course de bagnoles sur l'autoroute, généralement les forces de l'ordre engagent une procédure pour retrait de permis.

Un permis, c'est quoi ? C'est un petit papelard rose que l'on met dans son portefeuille. Vous pouvez l'oublier à la maison, ça ne vous empêchera jamais de conduire une bagnole. La conduite sans permis peut vous mener à une très forte amende, voire, dans les cas les plus graves, à la prison, mais, vous pouvez conduire sans...

Alors ? Et bien, au lieu de supprimer le permis à tous ces voyous qui, de toutes façons, roulent sans, pourquoi pas leur supprimer leur bagnole ? A ce moment, là, y'en a qui feraient moins les malins ! Délit de grande vitesse avec +50km/h sur la vitesse limite ? Pas de problème : pas d'amende, pas de suppression de permis, un gros bisou sur la joue des flics... mais on confisque la BMW et ça en fera une bagnole de fonction pour les flics (...d'où le bisou...).

Alors, c'est pas simple la gestion de la délinquance routière ?

Un article du journal 'Le Monde' daté du 24 Juillet 2012

***********

Faits divers
Deux piétons fauchés en plein Paris
Article paru dans l'édition du 24.07.12
       
Une mère et sa fille de 11 ans ont été fauchées par une voiture qui a pris la fuite, dimanche 22 juillet vers 19 heures, avenue de Flandres dans le 19e arrondissement de Paris, sous les yeux de leur famille. Le décès de la mère a été constaté sur place, celui de sa fille dans la soirée à l'hôpital Necker, dans le 15e arrondissement, où elle avait été transportée dans un état critique. Les cinq occupants d'une BMW, qui présentait des traces du choc, ont été arrêtés une dizaine de minutes après l'accident et placés en garde à vue. Les enquêteurs n'avaient pas encore d'éléments pour déterminer si la vitesse est à l'origine du drame.

Trois autres piétons ont été victimes ce week-end d'accidents mortels : une jeune femme de 22 ans mortellement fauchée dimanche matin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) par un automobiliste qui a tenté de prendre la fuite ; et un père, gravement blessé, et son fils de 6 ans qui se trouve entre la vie et la mort après avoir été renversés samedi soir à Saint-Georges-d'Oléron (Charente-Maritime) par un chauffard sous l'emprise de l'alcool. - (AFP)

Noyade de trois pêcheurs à Martigues

Trois hommes de 30, 41 et 46 ans, partis pêcher dans le port de Martigues (Bouches-du-Rhône), sont morts noyés, samedi 21 juillet, leur embarcation s'étant retournée lors d'un fort coup de mistral. Deux corps ont été retrouvés dimanche, mais pas celui du troisième. Leur bateau a été découvert, retourné, au large de cap Couronne, à environ 12 km des côtes du golfe de Fos, par une forte mer avec des creux de 1,20 mètre. - (AFP)

Un homme tué dans les quartiers Nord de Marseille lors d'un règlement de comptes

Un homme de 26 ans, appartenant à la communauté des gens du voyage, a été assassiné de plusieurs balles, dimanche 21 juillet vers 3 heures du matin, dans les quartiers Nord de Marseille, lors d'un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants. - (AFP)

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Informations

Repost 0
Commenter cet article