Les députés sont-ils des privilégiés ?

Publié le 2 Octobre 2013

18 Assemblee NationaleAujourd'hui, la question se pose clairement : nos députés sont-ils des privilégiés ?

Oui, assurément, tant certains avantages sont clairement abusifs. Petit florilège :

- Leur retraite est très généreuse. Le contribuable paie en effet une retraite très confortable à nos députés. Au bout de 20 ans de mandat, ils peuvent espérer toucher une retraite à taux plein. Pour le contribuable lambda, il faut compter le double.

- L'indemnisation chômage est beaucoup trop élevée, de plus, elle offre une inégalité entre les personnes du privé et du public. Les députés venant de la fonction publique ou du privé devraient avoir les mêmes droits : une mise à disposition complète pour leur mandat, pour pouvoir être ré-intégré dans leurs fonctions d'origine une fois leur mandat passé.

- L'indemnité de frais de mandat est soumise à caution. D'un montant de près de 6000Euros, elle doit faire l'objet d'une surveillance accrue. Elle doit pouvoir être contrôlée et on ne pourrait acheter un bien immobilier, par exemple une permanence avec cette somme. Elle doit être mise à disposition pour payer les frais professionnels et les dépenses doivent être strictement contrôlées. Il est bien évidemment hors de question de le soumettre à imposition sur le revenu puisque ce ne peut pas être un revenu, donc, ne pourrait pas être utilisé à titre personnel par le député.

- La réserve parlementaire, somme devant financer des projets, doit être contrôlée pour éviter les abus et pour éviter de subventionner des associations contre des votes.

- 9000 Euros servent à payer les collaborateurs des députés. Cet argent doit aussi être strictement contrôlé.

- Bien entendu, le cumul des mandats doit être supprimé. Pas de cumul des mandats signifie pas d'écrêtement des salaires.

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0
Commenter cet article