Lettre au Président de la République sur le cumul des mandats

Publié le 10 Décembre 2012

Elysee palaisVoici une lettre que j'ai envoyée au Président de la République ce jour.

 

*********

 

    Monsieur le Président de la République,

    Dans vos mesures de campagnes associées à votre candidature à l'élection Présidentielle de 2012, figurait en bonne place votre souhait d'abolir le cumul des mandats. Bien que cette mesure ait été prônée par Monsieur Jospin dans un rapport récent, je m'étonne qu'elle ne soit pas encore appliquée.

    A ce que je crois savoir et comprendre, bon nombre des parlementaires ne sont pas d'accord avec ce projet alors que la majorité des Français le sont.

    Je pense donc qu'il en va de votre responsabilité devant le peuple Français de respecter vos engagements et d'imposer cette disposition. Elle sera imposée si vous organisez un référendum en posant cette question aux Français. Eux et eux seuls sont légitimes pour prendre cette décision car ce sont eux qui paient le salaire des parlementaires. Quand on gagne près de 8000Euros/mois, on ne peut exercer deux emplois à plein temps : un mandat doit être exclusif, il est payé assez cher comme cela.

    De plus, cela me révolte et révolte l'ensemble des Français que de savoir que l'écrêtement des indemnités parlementaires peut profiter à d'autres élus. C'est le cas en Isère où l'indemnité de la Présidence est écrêtée pour M. Vallini. Cela n'empêche nullement cet écrêtage d'être reversé à une partie des élus du département. Comment dans ce cas conserver une indépendance d'élu envers le Président quand celui-ci a été suffisamment gentil pour reverser une part de ses indemnités à ces élus ? Cela peut s'assimiler à de la corruption, de la corruption légale certes, mais corruption quand même.

    Je vous demande donc de faire montre de courage, d'organiser un référendum en la matière afin que cessent de pareils agissements qui font honte à notre pays.

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes salutations distinguées.

Philippe NOVIANT

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Lettres au Président

Repost 0
Commenter cet article