Quand la Légion d'honneur sert à des remerciements politiques

Publié le 31 Octobre 2013

legion d honneurC'est une honte que l'on attribue une telle distinction, à de tels individus. Cette distinction ne vaut donc plus rien si elle est galvaudée à ce point pour remercier des personnes qui n'ont jamais oeuvré dans l'intérêt général.

Filer la Légion d'honneur à un proche de Poutine, qui n'a jamais été reconnu par son sens démocratique, est une honte pour notre pays, une honte faite par nos dirigeants.

La Légion d'honneur ne doit pas être un cadeau politique, il doit être une reconnaissance de la Nation envers des grands hommes qui ont oeuvré pour le pays. Dans le cas présent, ce n'est pas le cas. La Légion d'honneur ne vaut donc pas le prix du métal qui a été dépensé pour la fondre.

Un article du journal 'Le Monde' daté du 13 Juillet 2013

*****************

La France honore Guennadi Timtchenko, un milliardaire russe, pour ses services rendus au pétrolier Total
L'oligarque proche de Vladimir Poutine a été élevé au rang de chevalier de la Légion d'honneur

Les milliardaires russes sont les bienvenus en France, s'ils veulent soutenir son économie anémiée. C'est pourtant dans une grande discrétion que Guennadi Timtchenko vient d'être élevé au rang de chevalier de la Légion d'honneur, sur proposition de l'ambassadeur de France, Jean de Gliniasty, validée au Quai d'Orsay. L'annonce en a été faite le 4 juillet sur le site de la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR). Le futur récipiendaire - la cérémonie n'a pas encore eu lieu - est en effet le président du conseil économique de la Chambre. Mais ce n'est pas à ce titre qu'il suscite la curiosité.

Guennadi Timtchenko, 60 ans, est l'un des hommes les plus puissants et discrets de Russie. Le magazine Forbes a estimé sa fortune, en mars, à 14,1 milliards de dollars (10,8 milliards d'euros au cours actuel). " C'est un levier incroyable dans le secteur énergétique, justifie une source diplomatique française. Il a été déterminant dans la montée de Total dans l'actionnariat de Novatek. " Le groupe français détient 16 % des actions de la compagnie gazière russe, avec laquelle il est engagé dans l'exploitation d'un champ de gaz naturel liquéfié dans la péninsule de Iamal (région arctique).

Cofondateur avec son partenaire suédois Torbjörn Törnqvist du groupe Gunvor, l'un des plus grands traders pétroliers au monde, M. Timtchenko est aussi présent dans d'autres secteurs que l'énergie, comme la construction. "  Le trading, c'est là où je suis bon, a-t-il expliqué au magazine Forbes Russie, dans un rare entretien en novembre 2012. Ce n'est pas très modeste de ma part de la souligner, mais selon mes amis, je pourrais vendre une assurance-vie à un mort.  " Certes. Mais outre sa fortune, Guennadi Timtchenko doit sa renommée à une amitié. En Russie, il a été présenté comme un proche, voire un associé en affaires du président Vladimir Poutine. Une allégation qui l'a conduit à poursuivre des journaux en justice.

" Tout ce qui est lié à ses intérêts dans le domaine des affaires, ça le regarde, avait dit M. Poutine en septembre 2011. Je ne m'en suis jamais mêlé et n'ai pas l'intention de le faire. " M. Timtchenko, contrairement à d'autres oligarques comme Mikhaïl Khodorkovski, n'a jamais eu l'idée de défier le pouvoir.

L'ombre du KGB

"  Nous nous connaissons depuis des années, et nous nous voyons de temps à autre, a-t-il expliqué à Forbes Russie à propos de M. Poutine. Ces jours-ci, surtout lors d'événements sportifs ou bien pour discuter des travaux de la Société russe de géographie. (...) Je pense qu'il est le chef dont la Russie a besoin aujourd'hui.  "

M. Timtchenko a réfuté les suppositions de la presse russe, qui a évoqué leur appartenance commune au KGB. En février 2011, il a fait condamner pour diffamation les opposants Boris Nemtsov et Vladimir Milov, qui avaient qualifié le maître du Kremlin de "  bénéficiaire réel  " de Gunvor. L'homme d'affaires assure que sa fortune n'est pas liée à l'ascension de M. Poutine. "  Je vais vous donner un argument, a-t-il dit à Forbes. En 2000, quand il est devenu président, j'étais déjà millionnaire et le 28e plus riche contribuable de Finlande.  " M. Timtchenko possède en effet la double nationalité. Mais c'est en Suisse qu'il s'est implanté.

Son intérêt pour la France est récent. Il lui permet, avec la participation des autorités françaises, de réinventer son image publique. La CCIFR souligne sa contribution aux manifestations culturelles entre les deux pays. Grâce à M. Timtchenko, des galeries permanentes du Louvre présenteront des oeuvres d'art russes.

M. Timtchenko a été élu président du conseil économique de la Chambre en décembre 2011. Il a soutenu la création en mars 2012 d'un Observatoire franco-russe, sous la coupe de la CCIFR, qui a publié son premier rapport annuel il y a quelques mois. On y trouve de nombreux signataires français et russes de renom. Sa décoration n'est pas du tout un choix inédit. Avant lui, parmi bien d'autres, Mikhaïl Prokhorov, entré depuis en politique, ou bien Vladimir Iakounine, patron des chemins de fer russes, décoré par Nicolas Sarkozy, avaient connu cet honneur.

Piotr Smolar

    Sergueï Magnitski condamné quatre ans après sa mort

    Sergueï Magnitski, juriste russe du fonds occidental Hermitage Capital, mort en prison en 2009, a été reconnu coupable de fraude fiscale, jeudi 11 juillet, par un tribunal de Moscou. Le patron d'Hermitage, le Britannique William Browder, a été condamné à neuf ans de camp par contumace pour le même motif.

    Sergueï Magnitski avait été arrêté en 2008 après avoir dénoncé une machination financière de 5,4 milliards de roubles (130 millions d'euros) ourdie, selon lui, par des responsables de la police et du fisc au détriment de l'Etat et d'Hermitage. - (AFP.)

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Informations

Repost 0
Commenter cet article