Quand la métro de Grenoble se fout de la gueule de ses citoyens ! Part 3

Publié le 28 Août 2012

la-marche-c-est-le-pied-824Quand la métro de Grenoble se fout de la gueule de ses citoyens ! Part 3

J'ai reçu un mail de la métro et ai répondu dans le texte...

PN : C'est moi.
AB : C'est la métro.

*********

PN :

Bonjour,

Mes réponses dans le texte.


AB@lametrodegrenoble.fr a écrit:

  Bonjour,
  
  En effet, je n'ai pas souhaité entrer dans une polémique qui ne me semblait pas utile cependant je n'ai pas forcément apprécié d'être fustigée nommément dans mon cadre professionel.


PN :

Vous n'avez pas été fustigée. A aucun moment. Par souci d'information, j'avais maintenu vos coordonnées pour montrer que rien n'était monté dans mon information.
Celui qui a été fustigée a été la Metro et personne d'autre.
 
AB@lametrodegrenoble.fr a écrit:

  Nous sommes dans un pays démocratique vous avez le droit de vous exprimer néanmoins vous n'aviez pas à divulguer mes coordonnées mêmes professionnelles alors que je travaille pour une institution, celle que vous sembliez vouloir attaquer, soit une personne morale et non physique.

PN :

Vos coordonnées auraient du être publiques car l'invitation aurait du être publique. Le fait que vous vous insurgez est la meilleure des preuves que la métro n'agit pas de manière démocratique mais au profit de certains, j'y reviendrai.
 
AB@lametrodegrenoble.fr a écrit:

    Quand à l'objet de votre grief, sachez qu'un colloque peut-être réservé à un public restreint, il ne s'agit pas d'un outil démocratique, il ne s'agit pas d'une démarche participative mais bien d'un évènement scientifique et rien de plus.

PN :

Non, non, non et non ! La métro agit grâce à l'argent public ! Vous êtes payée par l'argent public provenant des impôts des citoyens !
Vous ne produisez rien, vous ne vendez rien. Sans impôt et sans subvention, vous n'existeriez pas.
Je ne dis pas que vous ne servez à rien, ne déformez pas mes propos, mais comme vous agissez grâce aux impôts de vos concitoyens, vous avez des devoirs. Votre devoir est d'organiser des colloques dans un but démocratique quand vous utilisez l'argent de la collectivité. Car, jusqu'à preuve du contraire, l'argent que vous utilisez pour organiser ce colloque est l'argent de la collectivité car c'est un colloque gratuit... Ce n'est pas parce qu'il est gratuit qu'il n'a pas un coût. Celui-ci est payé par la collectivité. Ainsi, vous êtes dans l'OBLIGATION de maintenir un critère démocratique quand vous dépensez l'argent public. Suis-je clair ?
 
AB@lametrodegrenoble.fr a écrit:

     Que vous le considériez utile ou non, cela ne change rien à son essence.

PN :

Je le considère inutile mais suis prêt à changer d'avis au vu du compte-rendu qui me sera fourni. Car j'ose espérer qu'il y aura un compte-rendu : ça serait la moindre des choses, vu que c'est quand même, je le rappelle, une partie de mon pognon qui finance cet évènement.
 
AB@lametrodegrenoble.fr a écrit:

    Je ne prendrai pas plus de temps pour ces échanges de mails car j'ai du travail mais je vous remercie d'avoir effectué les modifications, j'aurais juste préféré qu'elles n'eussent pas été nécessaires..

PN :

Oui, vous avez du travail et ce sont une partie de mes impôts qui le paie. Il va sans dire que si vous aviez ajouté à la polémique d'un point de vue personnel, j'aurais laissé vos coordonnées afin que les manières du personnel de la métro soit apprécié comme il se doit.
Personnellement, je regrette d'avoir enlevé vos coordonnées car votre mode d'intervention n'est absolument pas critiquable et relève d'un professionnalisme certain.
Néanmoins, si vous me le permettez, vous êtes encore très loin de connaître les objectifs démocratiques de votre mission, tant vous oubliez qui finance vos actions et qui vous paie.
 
AB@lametrodegrenoble.fr a écrit:

     Votre ami m'a confirmé sa volonté de demeurer inscrit à cet évènement et j'en suis ravie.

PN :
     
J'en suis ravi aussi. Personnellement, je ne participerai pas car je n'ai pas de temps à perdre dans ce genre d'évènement que je considère être une perte de temps et une gabegie. Comme dit précédemment, j'attends cependant le compte-rendu de cet évènement pour infirmer ou confirmer mes propos. Vous aurez de nouveau de mes nouvelles à ce moment là.
 
AB@lametrodegrenoble.fr a écrit:

    Bien cordialement,

PN :

Très cordialement,

  Philippe NOVIAN
 
*****************

Mes commentaires :

1. "Celui qui a été fustigée a été la Metro et personne d'autre.". Corriger en "Celle qui a été fustigée".

2. Je ne vois pas le mal à divulguer des données professionnelles à partir du moment où l'institution, par son caractère public offre un service au citoyen. Ces données professionnelles ont un caractère public de facto car les personnes qui travaillent pour cet organisme sont au service du public, par définition...

3. "ce sont une partie de mes impôts qui le paie". Corriger en "C'est une partie".

4. "manières du personnel de la métro soit apprécié comme il se doit." Corriger en "soient appréciées".

5. "Philippe NOVIAN". Corriger en "Philippe NOVIANT".

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Candidature

Repost 0
Commenter cet article