Quand les commerçants de la CAPV sont pris pour des vaches à lait Part 7

Publié le 26 Décembre 2012

20121221-ElusCAPV-01.png20121221-ElusCAPV-02Voici une petite lettre du président de la Communauté d'Agglomération du Pays Voironnais (CAPV). Ce sont ceux (88 délégués quand même, de gauche, comme de droite), qui ont voté l'augmentation générale de la CFE de plus de 300%.

Dans le texte, c'est donc mission 'ouverture de parapluie générale'. Mission 'C'est pas moi, c'est l'autre', 'C'est pas ma faute', 'On ne m'a pas fourni les analyses', etc.

On dit que les élus n'auraient jamais voté cette mesure si ils en connaissaient les conséquences, mais le problème, c'est que parmi 88 délégués, il n'y a pas eu une seule commission de mandatée pour faire cette analyse ! Ca s'appelle donc de l'incompétence quand on vote un texte alors que l'on ne l'a pas étudié...

C'est donc la faute de la réforme de la Taxe Professionnelle, et bien voyons...

On dit que cette mesure a touché de manière imprévisible les petits commerçants et artisans : c'est faux. Cela aurait été prévisible si ces élus avaient fait leur boulot. Ils ne l'ont pas fait, et ils ne sont même pas capables de s'excuser.

A quand la fin de ces politicards professionnels qui ne savent pas faire la différence entre un chiffre d'affaire et un bénéfice, qui ne sont pas capables de travailler sur les textes qui leur sont soumis ?

 

Les images sont cliquables.

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0
Commenter cet article