Quand les commerçants de la CAPV sont pris pour des vaches à lait Part 1

Publié le 16 Novembre 2012

tpu-2012-01Les commerçants de la Communauté d'Agglomération du Pays Voironnais (CAPV) sont décidément pris pour des vaches à lait.

 

Honteux ! Tout simplement honteux ! Il n'y a pas d'autres mots !

Quand des élus, n'ayant pour la plupart plus qu'une connaissance limitée dans le monde de l'entreprise, se permettent de voter des hausses d'impôt de 450%, de qui se fout-on ?

De plus, ces hausses sont décidées pour des entreprises dégageant un chiffre d'affaire (le montant des ventes) supérieur à 100 000Euros. Cela pose problème, car on sait, en première année de fac d'éco que le chiffre d'affaires n'a rien à voir avec les bénéfices ! L'un représentant, le montant des ventes, l'autre, la différence entre les ventes et les coûts.

Le pire, c'est qu'aucune projection n'a été faite sur l'augmentation de la taxe (dixit l'article).

Il faut bien se rendre compte que les commerçants et les PME représentent la base de la richesse de notre pays. Quand une entreprise veut grandir, elle est d'abord petite : à quoi cela sert-il de tuer la richesse de notre pays par des taux d'impôts empêchant tout investissement et toute redistribution par les salaires ?

"Trop d'impôts, tue l'impôt" dit l'adage ! Un peu de responsabilité de nos élus ne serait pas du luxe ! N'oubliez pas qui crée les emplois, qui crée la richesse de notre pays, et n'oubliez pas qu'à force de serrer la vis, d'aucun mettrons la clé sous la porte : ce qui est en train d'arriver ! Car il ne faut pas oublier qu'outre la Taxe Professionnelle Unique, l'entrepreneur doit aussi s'acquitter du salaire de son salarié (quand il en a un), de ses charges URSSAF, et de son régime santé (par l'intermédiaire du Régime Social des Indépendants) qui a le bon goût de rembourser beaucoup moins pour payer beaucoup plus ! Quand on pense, en plus, que le service des impôts et le RSI a le pouvoir suprême de bloquer les comptes et de servir directement sur celui-ci en cas de mauvais paiement, avant même toute décision de justice, on se dit que notre pays n'aime pas ses petits entrepreneurs.

tpu-2012-02Une remarque sur les élus de la CAPV : pour 100 000 habitants, il y a 88 conseillers (!!!). Cela fait un conseiller pour un peu plus de 1100 habitants. Pour mémoire, la France dispose de 577 députés, soit un député pour 100 000 habitants. Quand on voit les décisions qui sont prises, on peut se poser des questions sur l'utilité d'un si grand nombre pour de si problématiques décisions. Ces élus sont-ils payés pour siéger au CAPV ? Qui finance ?

Les images sont cliquables pour avoir le texte en grand. L'article est tiré du Dauphiné Libéré en date du 15 Novembre 2011.

L'organisation de la CAPV est décrite ici

Vous pouvez trouver ici le trombinoscope de l’Exécutif et des représentants et ici la liste des 88 conseillers communautaires.

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0
Commenter cet article