Quand Voiron dépense beaucoup d'argent... pour un parking...

Publié le 21 Mai 2014

pollution grenoble1Dépenser 560 000 Euros pour un terrain, pour en faire... un parking...

Vous en avez rêvé, M. Polat, nouveau maire de Voiron l'a fait !

Un comble quand on pense que, malgré ce que l'on a pu entendre durant la campagne municipale, la situation des commerçants de la ville n'était pas due au manque de places de parking, puisque la situation sur Voiron n'est ni pire ni meilleure qu'ailleurs (voir article précédent).

Personnellement, je n'ai jamais remarqué un manque de places extraordinaire sur la ville ! J'ai toujours pu à peu près me garer sans encombre, surtout avec le parking situé près de Coublevie et le parking proche de la Gare.

A priori, il y aurait 100 places sur ce terrain. Ca nous fait la place à 5600Euros...

Je ne peux donc, d'ores et déjà m'empêcher de me poser des questions quant à la gestion financière de Voiron... En attendant, les logements sociaux attendront...

Un article du Dauphiné Libéré daté du 24 Avril 2014

**************

Conseil municipal - La majorité passe à l’acte sur les thèmes qui ont fait son succès durant la campagne Parking et caméras pour la ville

Hier soir, le conseil municipal était très technique, avec, au programme, les désignations d’élus devant siéger au sein d’instances publiques et associatives. Fastidieux. Voire rébarbatif. Quelques points, plus politiques, ont néanmoins donné lieu à des débats. Pas très enflammés, mais des échanges quand même.

Le premier concernait le stationnement, cheval de bataille de la nouvelle municipalité. Il s’agissait de valider le fait que la Ville se porte acquéreur du terrain ex-Sernam, situé entre la gare et le centre Mille Pas. Un terrain de 4 100 m² que le maire souhaite transformer en parking. Un compromis de vente a déjà été signé entre le propriétaire actuel, Réseau Ferré de France, et un privé. Selon la délibération, l’accord serait caduc, du fait qu’aucune demande de permis de construire n’a été déposée.
« Ce terrain va vous coûter plus de 560 000 euros »

Du côté de l’opposition, évidemment, le projet n’a pas plu. « Ce terrain va vous coûter plus de 560 000 euros, assurait Roland Revil. Nous avions négocié pour que soient créés ici des logements à caractère social. L’aménagement d’un parking a un coût. Entre l’achat du terrain et l’aménagement, ce coût risque d’être trop élevé pour le citoyen. Nous avons déjà le parking des Tisserands, qui affiche rarement complet. De plus, d’autres stationnements sont prévus, notamment dans le projet DiverCité, ou sur Rossignol-République. Nous ne sommes pas contre les parkings, mais il serait peut-être plus utile d’en créer un au nord. Il vaudrait mieux se donner le temps de la réflexion et de l’étude avant de se lancer. »

« On considère qu’il manque du stationnement à Voiron et que ce préjudice est lourd, répondait Julien Polat. Sur DiverCité, des places sont prévues, mais pas tout de suite. Et pour lancer des études, il faut du temps. Le parking des Tisserands est bien rempli et il le sera encore plus quand la Maison du conseil général sera ouverte. On offre donc une réponse aujourd’hui. Le temps n’est plus à l’attente, mais à l’action. »

La délibération a été adoptée, malgré les sept abstentions du groupe “Vivre Voiron”.

LA PHRASE

Si on m’avait dit que nous ferions liste commune, je ne l’aurais pas cru.
Le maire Julien Polat, à propos de la liste commune formée avec l’opposition pour désigner les membres qui siégeront au sein du conseil d’administration du Centre communal d’action sociale
Par Marie ROSTANG | Publié le 24/04/2014

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Informations

Repost 0
Commenter cet article