Tous à vos porte-monnaies !

Publié le 5 Octobre 2012

amanuscritlivre_heure.jpg-w-640-h-570.jpgC'est un appel au don assez particulier qui est fait ici : il s'agit de donner de l'argent de manière à ce que l'Etat se porte acquéreur d'un rare manuscrit.

Il manque 250 000 Euros et l'appel au don est lancé : ça doit intéresser Sarko, Lagarde et Tapie cette histoire !

En effet, il faut se rappeler que le contribuable a déjà été mis à contribution car grâce à l'action conjuguée de Sarko et de Lagarde, le contribuable Français a été lésé de 240 Millions d'Euros pour refiler ce pognon à cet enculé de Bernard Tapie (désolé pour la grossièreté mais...quel autre mot utiliser pour caractériser ce vil individu ?).

Je pense donc que Bernard Tapie peut financer cet achat : au moins il aura servi à quelque chose une fois dans sa vie...

Un article du journal 'Le Monde' daté du 31 Août 2012

Patrimoine
BNF cherche mécènes pour manuscrit royal

Le compte à rebours est lancé à la Bibliothèque nationale de France (BNF). Il reste quatre mois à l'institution pour rassembler le million d'euros nécessaire à l'acquisition du " livre d'heures " de Jeanne de France, un manuscrit liturgique du XVe siècle, commandé par Charles VII à l'occasion des noces de sa fille et enluminé par le Maître de Jouvenel des Ursins (photo). La BNF conserve une douzaine de manuscrits ayant appartenu à Jeanne de France. Toutefois, les 336 feuillets calligraphiés, le portrait de Jeanne en prière, le rubriquage en lettres d'azur afin de mieux organiser le programme religieux de la jeune femme, et les soixante-cinq miniatures peintes au fil de l'ouvrage font de ce volume un " manuscrit exceptionnel ", insiste la Bibliothèque nationale de France.

Mais les temps sont durs. Depuis le classement de l'objet comme trésor national, en juin 2011, 750 000 euros ont été recueillis. Il en manque donc 250 000. Si, passé le 31 décembre, la somme n'a pas été trouvée, l'actuel propriétaire, descendant du magistrat et collectionneur Victor-Prosper Martin Leroy (1842-1918), pourra le vendre à l'étranger. Pour convaincre les hésitants, la BNF rappelle que la procédure offre des avantages fiscaux substantiels aux généreux donateurs. (PHOTO CHRISTIE'S IMAGES)

Nathaniel Herzberg

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Informations

Repost 0
Commenter cet article