Votre serviteur dans le "Dauphiné Libéré"... again!

Publié le 17 Janvier 2014

Philou.jpgDécidément, c'est une habitude ! Deux articles en moins d'une semaine ! Merci le "Dauphiné Libéré" et surtout un grand merci à M. Dudonné.

 

*********

 

Le « citoyen lambda » qui peine à être utile

En dépit de ce que pourrait faire croire son « score pitoyable » aux législatives en 2012 (0,53 %), Philippe Noviant est bien représentatif d’une partie de l’électorat. Celle qui n’a pas encore baissé les bras, qui n’a pas cédé aux sirènes d’un populisme ou de l’abstention, celle qui croit que les citoyens peuvent faire bouger les choses. Mais où qu’il tourne les yeux, il ne trouve pas de réponse satisfaisante…

« J’ai toujours été de centre droit, J’ai voté autant à gauche qu’à droite. Je me sens un peu orphelin politiquement. » Après les législatives, dans lesquelles il s’était engagé sous la bannière de Cap 21, M. Noviant a décidé de s’investir à Moirans. Il a rejoint les amis de Jean-Claude Putoud. Là, des prises de position l’ont « choqué » car non conformes selon lui à la défense de l’intérêt général. « Le groupe a voté contre la baisse du nombre de conseillers au Pays voironnais [en juin], il s’est opposé sur des dossiers parce qu’il n’avait pas été consulté ou par idéologie… » M. Noviant a quitté l’équipe avant la fusion des deux groupes d’opposition de gauche en septembre.
Il part une seconde fois

Il a intégré l’équipe de Gilles Zanier, président de l’association Moirans Enjeux régionaux. « Il a des projets très bien ficelés, mais les historiques de l’association constituent une sorte de bureau et prennent les décisions sans le reste du groupe. » M. Zanier et lui se seraient aussi disputés pour un motif futile et… M. Noviant a quitté le groupe.

Ne pouvant se tourner vers le Front de gauche (« Il y a des choses qui me donnent des boutons dans leur idéologie ! »), il a fait un appel du pied au maire. Or la liste de celui-ci était apparemment complète. Il n’a plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Alors, malgré ses inquiétudes concernant la dette de la commune, M. Noviant a réitéré son appel via une longue lettre ouverte élogieuse en début d’année (lire notre édition du 7 janvier). « J’avais juste l’ambition d’être sur une liste pour travailler à l’intérêt général », dit-il. Ce n’est pas si simple…
par Sébastien DUDONNÉ le 13/01/2014 à 06:00

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0
Commenter cet article