Articles avec #et pendant ce temps a moirans tag

Publié le 20 Mars 2015

Pourquoi je ne voterai pas pour l'UMP pour les départementales 2015

Mme Stéphanie AUGIER
M. Gilles JULIEN BC-UMP
Mme DUBROQUA Caroline
M. PARADON James

Pourquoi je ne voterai pas pour la liste UMP-UMP sur le canton de Tullins
1 message
Philippe Noviant 14 mars 2015 19:31
À : contact@delairpourlisere.fr
Bonjour,

Je ne comprends pas comment la liste UDI-UMP a été construite sur le canton de Tullins.

Etant pour le moins sensible au programme UDI, je trouve surprenant les choix faits pour ce canton en avalisant des candidatures non-UDI.

Je ne voterai pas pour cette liste pour les raisons suivantes :

1. M. Gilles JULIEN fait partie de l'équipe municipale de Moirans. Cette équipe municipale a été incapable de fournir en 2014 et 2015 un débat d'orientation budgétaire (DOB) clair et cohérent pour cette commune. L'intérêt général visant à informer les habitants et citoyens de Moirans a été bafoué. En effet, il est impossible d'avoir une vue claire et précise de l'orientation budgétaire de la commune à la vue de ce document.

2. Cette liste a le soutien de M. Julien Polat qui a été directeur de cabinet de cette même commune de Moirans. A ce titre, il a été payé plus que largement avec l'argent du contribuable avec des résultats moyens, puisque, comme je l'ai dit, un DOB de qualité n'a même pas pu être produit. La commune de Moirans a servi de marche-pied électoral à M. Julien Polat qui a pu effectuer un travail plus que relatif dans cette ville, et à pu être plus que grassement payé par l'argent du contribuable à faire campagne pour les législatives de 2012 et les municipales de 2014.

3. Cette liste a aussi le soutien de M. Luc Rémond, qui a été directeur général des services de cette même ville de Moirans. Lui aussi a été payé par le contribuable à faire campagne pour les municipales de 2014, et lui aussi est responsable de la faible information du DOB rédigé par la commune.

Pour ces raisons, je ne voterai pas pour cette liste UMP dont le respect de l'intérêt général n'a jamais été la qualité première.

Cordialement,

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 19 Mars 2015

Pourquoi je ne voterai pas pour front de gauche - verts pour les départementales 2015

Nadine Reux
Europe Écologie Les Verts

Amin Ben Ali
Parti de gauche

Sabine Muller remplaçante
Citoyen

Jean Mocci remplaçant
Parti de gauche

Bonjour,

Bien que Madame Nadine Reux porte bon nombre de valeurs que je partage pour le respect de la République et pour l'intérêt général, je ne me vois pas voter pour un parti de gauche gangréné par une idéologie néfaste à ce même intérêt...

La politique doit être constituée, pour l'intérêt général, de :
- Action
- Pragmatisme

Le problème est que le parti de gauche, par l'intermédiaire de M. Jean Mocci, remplaçant de cette liste, a déjà démontré qu'il ne savait pas faire montre de pragmatisme sur la commune de Moirans.

En effet, lors des dernières élections municipales, une liste Front de Gauche n'avait pu se constituer car il y avait des désaccords en cas de second tour. De second tour, il n'y a pas eu, car le Maire UMP est passé au premier. Cette idéologie débile a eu pour conséquence grave et néfaste de priver le citoyen d'une voie de recours.

La présence de M. Jean Mocci sur cette liste est la raison pour laquelle je ne voterai pas pour elle.

Je vous souhaite cependant le meilleur, car je pense qu'elle est la meilleure de toutes... c'est pour vous dire le niveau des autres...

Dimanche prochain, j'irai donc à la pêche par manque d'offre politique de qualité...

Très cordialement,

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 18 Mars 2015

Pourquoi je ne voterai pas pour le FN pour les départementales 2015

M. Bruno DESIES
Mme Jacqueline FRANCOIS BC-FN
M. ARIOLI Marc
Mme TENA-SANCHEZ Amélie

Je ne voterai pas pour la liste FN car le FN est un parti raciste et xénophobe.
Il se dit aujourd'hui social alors qu'il a toujours été anti-social et ultra-libéral.
Sa politique actuelle est basée sur un énorme mensonge. Car non, M. Le Pen n'est pas patriote. M. Le Pen est un Nationaliste nazillon.

Aujourd'hui, le FN dit qu'il est un recours. Il est le dernier des recours car il est incompétent.
Voter FN, c'est se tirer une balle dans le pied...

Un petit article du journal 'Le Monde' pour remettre les choses dans leur contexte.

*********************

Mohamed Moulay, l'homme au poignard de Le Pen, est mort

Le Monde.fr | 02.05.2012 à 14h42 • Mis à jour le 07.05.2012 à 13h13 | Par Florence Beaugé - Le Monde

S'il y a une personne qui ne pleurera pas sa disparition, c'est bien Jean-Marie Le Pen... "L'enfant au poignard", c'était lui. Mohamed Moulay est mort, samedi 28 avril, à Alger, d'une embolie pulmonaire. Il avait 67 ans. Son histoire parait dans Le Monde du samedi 4 mai 2002, à la veille du second tour de l'élection présidentielle. Jean-Marie Le Pen a évincé Lionel Jospin au premier tour et se retrouve en compétition avec Jacques Chirac. Si Mohamed Moulay a accepté de se confier au Monde, c'est parce que "la situation est grave, dit-il. Un homme qui a les mains pleines de sang prétend entrer à L'Elysée."

UN HOMME GRAND, FORT ET BLOND

Ni lui ni sa famille n'espèrent quoi que ce soit : "Nous n'attendons ni publicité ni argent. Je m'étais mis en retrait de la guerre d'Algérie depuis longtemps, mais nous sommes capables, nous aussi en Algérie, d'avoir un sursaut devant ce qui se passe en France", tient-il à préciser.

Mohamed Moulay a perdu son père le 3 mars 1957. Dans la nuit, une patrouille d'une vingtaine de parachutistes conduite, selon les témoins, par un homme grand, fort et blond, que ses hommes appellent "mon lieutenant" et qui se révèlera plus tard être Jean-Marie Le Pen, fait irruption au domicile des Moulay, un petit palais de la Casbah d'Alger. Ahmed Moulay, le père, 42 ans, va être soumis à la "question" sous les yeux de ses six enfants et de sa jeune femme.

Supplice de l'eau, torture à l'électricité... Le calvaire va durer plusieurs heures. C'est l'ère de "la torture à domicile" mise en œuvre par l'armée française pendant la "bataille d'Alger". Ahmed Moulay refuse de donner les noms de son réseau du FLN. Il va en mourir.

PIÈCE À CONVICTION POUR PROCÈS PERDU

Quand Le Pen quitte le domicile des Moulay, à l'aube, laissant derrière lui un cadavre, il oublie sur place un poignard. L'un des jeunes fils du supplicié, Mohamed, 12 ans à l'époque, le trouve et le cache dans le placard du compteur électrique, "sans bien savoir pourquoi". Le lendemain et le surlendemain, Jean-Marie Le Pen et ses hommes reviennent et mettent la maison à sac pour retrouver le poignard. En vain. L'enfant se tait.

Devenu adulte, Mohamed Moulay gardera l'arme chez lui, pendant quarante ans. Le poignard arrivera en France, début 2003, dans la valise de l'envoyée spéciale du Monde à Alger. Il servira de pièce à conviction dans le procès que le leader du Front national a intenté au journal pour "diffamation".

Jean-Marie Le Pen perdra ce procès. Il perdra également son appel et verra son pourvoi en cassation rejeté. Le poignard se trouve toujours à Paris, dans le coffre-fort de l'avocat du Monde, Yves Baudelot. Il va repartir en Algérie d'un mois à l'autre pour rejoindre le musée des moudjahidine. C'était le vœu de Mohamed Moulay. Il s'agit d'un couteau des Jeunesses hitlériennes, fabriqué dans la Ruhr dans les années 1930. Sur le fourreau, on peut lire distinctement : J.M. Le Pen, 1er REP.

UNE IMMENSE AFFECTION POUR LA FRANCE

En dépit des circonstances de la mort de son père, qui l'avaient traumatisé à vie, Mohamed Moulay avait toujours gardé une immense affection pour la France, comme ses deux oncles, Ali et Rachid Bahriz, eux aussi affreusement torturés pendant la guerre d'Algérie. Au lendemain de cette fameuse nuit du 3 mars 1957, Mohamed Moulay avait arrêté l'école pour prendre le maquis jusqu'à l'indépendance de son pays, en 1962, ce qui allait faire de lui le plus jeune moudjahidine.

Une fois revenu à la vie civile, il était entré à la Sonelgaz, à Alger, mais ses activités de syndicaliste l'avaient emporté sur son emploi de cadre. Intègre, désintéressé et courageux, Mohamed Moulay avait une mémoire exceptionnelle, ce qui faisait de lui l'un des témoins les plus fiables de la guerre d'Algérie. Marié à une française d'origine algérienne, il a eu cinq enfants, aujourd'hui tous installés dans le sud de la France, comme leur mère.

Lui était resté à Alger, y compris après sa retraite de la Sonelgaz. " J'aime trop l'Algérie pour pouvoir la quitter ", disait-il en souriant, tout en ne cachant pas sa tristesse de voir ce qu'était devenu son pays, si loin de ses rêves de jeune combattant indépendantiste.

Florence Beaugé - Le Monde

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 17 Mars 2015

Pourquoi je ne voterai pas pour les socialistes pour les départementales 2015

Pour les élections départementales 2015, sur le canton de Tullins, je ne voterai pas pour les candidats sociales. Les raisons sont expliquées dans le mail joint.

L'image est cliquable et montre les émoluments de M. Vallini reversés à ses petits copains.

Ceci va à l'encontre de l'intérêt général.

=====================================

Binômes de candidats Nuances
Mme Amélie GIRERD
M. André VALLINI BC-UG
suppléants : Jérôme Barbieri et Laurence Béthune

Pourquoi je ne voterai pas pour votre liste lors des futures départementales
Philippe Noviant 15 mars 2015 20:19
À : liserecestvous@gmail.com
Bonjour,

Je ne compte pas voter pour votre liste pour les futures élections départementales, ce, pour les raisons suivantes :

- M. André Vallini est un ultra-cumulard de la politique. Quand on est cumulard, on ne peut humainement faire des actions de qualité. Sénateur, député, c'est un travail à plein temps qui est rémunéré suffisamment cher pour cela. Cumuler ce job avec un autre, c'est insulter le métier de sénateur ou de député en ne consacrant pas 100% de son temps à ce job.

- M. André Vallini est pour le projet Center Parcs dont les travaux ont été suspendus par la Justice. S'ils ont été suspendus c'est parce qu'il existait des doutes profonds et sérieux sur l'impact écologique de ce projet. Les aspects économiques ne peuvent prendre le pas sur tout et tout dédouaner. Le projet Center Parcs doit se faire dans un cadre écologique exemplaire, ce qu'il n'est pas en l'état. M. André Vallini n'a jamais exigé que le projet écologique soit exemplaire. Comme nous ne pouvons léguer aux générations futures une poubelle, je me vois contraint de constater que M. André Vallini n'a pas la même volonté d'exigence politique que la mienne d'un point de vue écologique.

- L'écrêtement des indemnités de M. André Vallini n'est pas reversé à l'Etat, mais à des camarades qui perdent, de facto, leur indépendance de vote à partir du moment où "le patron" leur reverse une part de son indemnité. Cet argent est de l'argent public et je ne vois pas en quoi M. Vallini aurait le droit de son attribution et de sa répartition à partir du moment où la Loi prévoit qu'il ne peut le toucher car en situation de cumul.

- La campagne de ces candidats a basculé dans le "trop" en matière de propagande électorale. Un tract A3 local plus un tract A4 dédié uniquement à Moirans, me font conclure que l'argent est gaspillé pour une propagande qui n'en mérite pas tant.

- Le CV de Madame Amélie Girerd pose question. La filière Science-Po n'est pas gage de compétence tant on constate que les 40 ans de politiques de tous bords qui nous gouvernent ont le même CV. 40 ans de déficits toujours plus importants, 40 ans de chômage toujours plus hauts, 40 ans où la place de la France n'a fait que chuter à l'échelon Européen et mondial. Aujourd'hui notre dette est telle que nous sommes le cancre de l'Europe avec un déficit public toujours plus important. Science-Po forme peut être de bon fonctionnaires... mais elle forme de bien piètres dirigeants...

Je ne voterai donc pas pour vous la semaine prochaine, ni pour aucune autre liste d'ailleurs...

Très cordialement,

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 13 Octobre 2014

sncf webJ'ai envoyé un petit (?) message à l'Association Dauphinoise des Usagers du Train (ADUT). C'est daté du 12 Octobre 2014 et ça se passe de commentaires.

****************

Bonjour à tous,

Suite aux différents courriers envoyés, je décide, moi aussi, d'apporter ma petite pierre à l'édifice de la pensée de l'ADUT.

Je vais être un peu long, je vous prie de bien vouloir m'en excuser.

Tout d'abord, je n'ai rejoint l'ADUT que récemment. Je l'ai rejointe pour différentes raisons malheureusement connues de tous : retards et annulations régulières, écoutes jamais entendues par la direction aux remarques des voyageurs, remboursements des billets de grève très limitées, voire inexistantes, manières de cowboys du personnel SNCF à bord des trains, et j'en passe...

Ce que j'ai découvert, à l'ADUT, dépasse la situation que j'en savais. Je découvre en effet bon nombre de lignes qui manquent cruellement d'entretien et qui mettent la vie du voyageur que nous sommes en danger. Brétigny n'est pas une exception, elle est la norme et je pense que si nous continuons comme cela, les drames de Pau vont se succéder sur le territoire Français. En effet, lors du dernier comité de ligne qui a eu lieu en juin, j'ai entendu avec effarement que des travaux indispensables allaient être repoussés, pour permettre à des spécialistes de faire leur travail sur Paris. Le personnel serait trop peu nombreux et les moyens trop conséquents pour pouvoir faire autrement. J'ai poussé une colère monumentale en disant que je ne tolèrerais pas un Brétigny local. Las, le drame de Pau est survenu deux semaines plus tard avalisant mes prévisions funestes. L'excuse des rongeurs Palois est une large fumisterie : les rongeurs existaient bien avant la SNCF ! Le risque aurait dû être pris en compte 1000 fois, il ne l'a pas été une seule fois... Pau : 17 blessés dont 3 grave. Brétigny : 7 morts.

VA-T-ON CONTINUER L'HECATOMBE SANS RIEN FAIRE ?

Je pense que la priorité des priorités de nos actions doit résider dans la défense de l'intégrité physique de nos concitoyens, de tous nos concitoyens, personnel de la SNCF y compris.

Tout le monde sait que le service donné aux voyageurs (sommes-nous considérés comme des clients ?) est déplorable, lamentable et médiocre. Quand on pose des questions, on nous balade d'un interlocuteur à un autre. Le responsable n'est jamais celui à qui on s'adresse et la SNCF est spécialiste toutes catégories du "passage de patate chaude". J'ai déjà eu à faire à ce genre d'entreprise. C'était il y a 15 ans et cette entreprise s'appelait France Télécom. Le client était un pion, c'était l'emmerdeur de service, celui qui empêchait l'agent de faire son travail. La privatisation est passée par là, la mise en concurrence a pris ses droits et les conséquences ont été sévères : baisse générale des prix (et oui, quand il y a concurrence, les prix baissent), et un service offert par les nouveaux entrants au niveau des attentes. Un personnel compétent, aux petits soins vis à vis des clients a été proposé par les nouveaux. Pendant ce temps, France Télécom a vu partir bon nombre d'abonnés, moi le premier, trop content de quitter une boîte qui me prenait pour un imbécile. Résultat : une ambiance au sein de la boîte délétère, soutenue par une direction qui voyait ses profits fondre comme neige au soleil. Les conclusions, tout le monde les connaît : suicides en pagaille, généralisation du mal-être au sein de l'entreprise, recours massif aux contrats courts, eux-mêmes source de drame comme cette mère de famille, organisant son pot de départ de l'entreprise le matin et regagnant sa voiture en constatant que sa gosse de 18 mois avait été oubliée dans sa bagnole en plein soleil. Un mort de plus...

Vous l'aurez compris : les retards, je m'en fous un peu. Les remboursements des grèves, je m'en fous un peu aussi. Ma priorité est de deux ordres :

- Contraindre le personnel de la SNCF à écouter ses clients afin qu'ils ne partent pas à la concurrence le moment venu. Professionnaliser le personnel de la SNCF en leur montrant qu'ils ont des clients, est le seul moyen de limiter les dégâts sociaux qui vont résulter de la privatisation et de la mise en concurrence. Je ne veux pas d'un France Télécom 2 au sein de la SNCF.

- Contraindre la SNCF à améliorer ses lignes, toutes ses lignes. Ce, afin d'éviter les drames et les morts inutiles. Cette amélioration passera forcément par plus de moyens. Il faut donc, qu'à la SNCF, on bosse plus, mieux et plus efficacement. Le travail doit être fait, par tous, y compris par le personnel contrôleur de la SNCF qui a un rôle essentiel de lutte contre la fraude. Elle coûte près de 300 Millions d'Euros par an. Cet argent serait plus que bienvenu pour la rénovation des voies et le respect de l'intégrité physique du voyageur ET du personnel !

Il est peu dire que d'affirmer que le personnel de la SNCF n'est pas un modèle de productivité. A tous les niveaux, et les prétextes des grèves le démontrent largement, le personnel est plus attaché à sauvegarder ses avantages sociaux que de participer au bien être des voyageurs trop peu souvent considérés comme des clients. La SNCF est une entreprise monopolistique et comme toute entreprise monopolistique, le client passe après la défense des avantages acquis. Et comme le personnel n'est pas formé à la relation clientèle, le voyageur paie les pots cassés.

J'exagère ? Posez-vous la question : combien de grèves ont été organisées par le personnel pour défendre leur propre sécurité à bord des trains suite aux drames de Brétigny et Pau ? Pas une seule... La dernière grève d'ampleur que nous avons subie, celle de juin, avait comme motifs la crainte que la fusion RFF-SNCF fasse des dégâts en termes d'avantages sociaux. On a aussi eu droit à des oppositions fermes quant à la suppression du contrôleur à bord des trains...

Alors que faire ? Quels sont nos moyens d'action ?

J'en ai testés quelques-uns, et j'en teste actuellement d'autres.

D'abord, le refus de présentation du billet. Sauf, si vous arrivez à retourner tout un wagon, ce mode d'action est voué à l'échec car le droit est du côté de la SNCF. Un refus d'obtempérer peut vous emmener au tribunal (j'en ai fait l'expérience). Et bien que je sois allé jusqu'en Cours de cassation, je n'ai pas eu gain de cause. La SNCF a dit que j'avais bloqué le train par mon comportement et j'en ai eu pour 1600Euros de frais (avocat compris). Les gendarmes ont eu beau louer mon courage, le Procureur de la République a eu beau m'avouer, quelques mois plus tard, que j'avais raison, le mal était fait... Quand on refuse d'obtempérer, on est en tort et on n'a pas les voyageurs avec soi qui ne pensent qu'à rentrer chez eux le soir et n'ont rien à faire d'un gars qui veut jouer les justiciers, même si c'est pour eux. Je reviendrai sur la mentalité du voyageur moyen...

Bref, si vous refusez de présenter votre billet et si vous tombez sur un imbécile, il est en droit de bloquer le train et de vous envoyer devant les Tribunaux qui vous donneront tort.

Un autre mode d'action consiste à porter systématiquement plainte contre la SNCF pour remboursement des retards et des grèves. Cette pratique est particulièrement énergivore et ne change en rien les mentalités. En effet, c'est le service juridique de la SNCF qui traite les dossiers. Vis à vis du personnel, ça ne change rien. De plus, on ne gagne que rarement car il faut apporter preuve sur preuve de la présence du préjudice et les tribunaux ont tendance à renvoyer chacun de son côté. C'est jouissif de faire payer un avocat à la SNCF mais ça ne dure qu'un temps. L'avocat, c'est le client qui le paie in fine, et combien même vous ne prendriez pas d'avocat vous-même, que vous êtes contraint de poser des jours de congés pour aller plaider votre cause à un Tribunal civil déjà lourdement encombré.

Depuis quelques temps, j'utilise donc un autre moyen. Le harcèlement poli, mais ferme... Quand je suis contrôlé, je demande systématiquement sa carte au contrôleur et en profite pour lui présenter mes griefs sur le non-remboursement des titres face aux grèves. Comme il me dit qu'il n'y est pour rien (il faut savoir que le personnel qui fait grève n'est jamais celui qui se retrouve devant vous quand vous lui faites les remarques), il se dédouane. A ce moment-là, je demande à ce qu'il me fasse un rapport qu'il donnera à sa hiérarchie concernant mes griefs. Ca peut se passer plus ou moins bien, mais force est de constater que, généralement, le personnel passe à la personne suivante et s'en fout. Preuve que le professionnalisme à la SNCF est une notion toute relative.

Vous l'aurez compris, le maître mot, à bord du train, est de m'efforcer de signifier que je suis un client et qu'il faut me considérer comme tel.

D'ailleurs, il m'est arrivé, pas plus tard que le vendredi 10 Octobre à 7h32 une petite mésaventure en Gare de Moirans qui peut éclairer votre point de vue sur le comportement des voyageurs de temps à autre.

Sur la ligne Valence-Chambéry, direction Grenoble, je monte donc dans le train. Comme je suis en vélo, je le mets dans un local prévu à cet effet, en bout de train. Dans ce compartiment, il y a un siège unique dont rien n'indique la finalité. J'ai déjà posé la question à différents agents qui m'ont assuré que j'avais le droit d'utiliser ce siège. Je l'utilise donc pour pouvoir surveiller mon vélo.

Là-dessus, l'agent de contrôle, qui était descendu faire l'arrêt, remonte dans le train et veut récupérer 'sa place'. Je m'étonne et lui dit que rien indique que c'est sa place. Il me dit : "C'est ma place, mes affaires sont là", en désignant son sac qui était dans le local. Je lui réponds que cette place me convient parce qu'elle me permet de surveiller mon vélo et que je suis un client de l'entreprise et qu'en tant que client, je m'assois où bon me semble à partir du moment où rien ne l'interdit.
Il hausse le ton et je lui demande de garder son calme. Il ne veut rien entendre et me signifie que je suis un gamin, qu'il était là avant moi et qu'il veut récupérer sa place. Il s'énerve tellement que les voyageurs présents sont rapidement au courant de la situation. Il me dit que mon vélo gêne les voyageurs et qu'il va falloir que je le mette de côté. Le temps de me lever et de mieux ranger mon vélo, l'agent a récupéré son siège : bien joué...

Cependant, je n'en reste pas là et attaque sur le fond du problème :
"Dites-moi, vous n'avez pas un métier ? Je n'ai pas idée que votre travail, que je paie avec mes impôts et mon billet, est de voyager tranquillement sur votre siège. Vous pouvez me contrôler s'il vous plait ?".
Je lui présente ma carte Oura.
"Pas la peine, me rétorque-t-il, les opérations de contrôle, je les ai déjà faites juste avant que vous ne montiez, et je ne peux pas contrôler tout le monde".
- Je ne vous demande pas de contrôler tout le monde, mais de me contrôler moi.
- Non, non, n'insistez pas et arrêtez de jouer au gamin.
- Si, si, j'insiste ! Vous êtes payés avec mon argent et je veux que vous fassiez votre métier en me contrôlant ! La fraude coûte 300 Millions d'Euros à la SNCF, cet argent manque pour rénover des lignes, je vous demande donc de faire votre métier.
- Lâchez-moi ! Vous n'avez rien d'autre à foutre que d'emmerder le monde le matin !" dit-il d'un ton très fort car le Monsieur est très agacé.

Et là, le top du top : l'arrivée des voyageurs ! Une dame se pointe et m'interpelle : "Mais vous n'en avez pas marre ? Vous emmerdez tout le monde avec vos bêtises ! On n'entend que vous dans la rame ! Monsieur était là avant vous alors arrêtez d'embêter tout le monde !"
Je me défends :
"Vous plaisantez ? C'est lui qui s'énerve et qui râle !
- C'est vous qui l'avez provoqué ! Il était assis là avant vous ! Trouvez une autre place !"
La dame a fait des émules et je me retrouve rapidement avec 5 ou 6 personnes du même avis qu'elle. Je me tais, attends que la dame rejoigne sa place et ferme la porte séparant le local du reste du wagon en disant :
"Excusez-moi pour la gêne occasionnée, c'est une histoire entre l'agent et moi !"
Etant du genre opiniâtre, je retourne voir le contrôleur et lui parle du remboursement des dernières grèves :
"Vous savez, si, aujourd'hui, j'agis comme cela, c'est parce que je suis agacé. Agacé car, malgré de multiples courriers et de multiples relances, je n'ai toujours pas été remboursé de mes journées de grève de juin dernier.
- Vous avez décidé de me faire chier en fait ! Lâchez-moi la grappe ! J'en ai rien à foutre de vos histoires ! Les voyageurs vous l'ont dit : vous emmerdez tout le monde alors lâchez-moi !", dit-il sur un ton très énervé et particulièrement agacé.
Je reprends mon ton calme :"Non, je ne vous lâcherai pas. Vous savez que celui qui s'énerve, c'est vous. Je n'ai pas élevé la voix, c'est vous qui l'avez élevée. Pour la dame, on n'entend que moi, mais c'est par vous qu'elle a été mise au courant de la situation. Je le dis et le répète, j'exige que vous me répondiez sur mon remboursement des grèves de juin dernier."
- J'en ai rien à foutre ! Vous êtes bouché ? Hurle-t-il. On ne rembourse pas les billets sur le TER. Et maintenant, vous arrêtez de m'emmerder avec vos histoires ! Là, j'ai une casquette mais si vous voulez jouer au con, on peut se retrouver sur Grenoble.
- C'est une menace ?
- Non, ce n'est pas une menace, mais maintenant je dis "ça suffit", n'insistez-pas. Je me fous des jours de grève. Maintenant, vous vous taisez ou j'appelle les flics et je bloque le train. Il y a des voyageurs témoins que vous emmerdez tout le monde, alors, arrêtez !".

Là, et je vous jure que c'est vrai, la porte qui sépare le wagon des voyageurs s'ouvre ! Je la referme, une dame s'interpose :
"On veut savoir ce qu'il se passe car votre comportement est intolérable, on entend que vous depuis tout-à-l'heure !
- C'est lui qui s'énerve !
- Vous lui avez pris sa place.
- Je ne parle plus de cela, je lui demande d'agir pour me rembourser des jours de grèves de juin dernier.
- Mais on s'en fout des jours de grève ! Vous n'avez que ça à faire de foutre le bordel dans le train ? Qu'est-ce qu'il peut, lui, avec vos grèves ? Il n'est pas responsable de toute la SNCF ! Foutez-lui la paix !".

Le train arrive en Gare de Grenoble, l'agent fait une annonce. Je lui dicte : "...nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour le comportement de ce voyageur récalcitrant...". L'agent répète ce que je lui dis.

Les gens s'apprêtent à sortir, j'ai en face de moi, 5 personnes remontées : "Vous êtes puéril, vous êtes un gamin !
- Tout ce que j'ai fait c'est de lui rappeler que je n'étais pas satisfait du non-remboursement des jours de grève.
- Mais il n'y peut rien, lui !"
Un homme prend la parole : "Ecrivez un courrier et ne le prenez pas à partie lui !"
- J'ai déjà écrit courriers sur courriers et je n'ai même pas reçu une seule réponse !
- Ben vous vous y êtes mal pris car moi, j'ai été remboursé !"
Je reste bouche bée !
"Quoi ? Vous avez été remboursé des dernières grèves de juin ?
- Oui, intégralement !
- Vous avez un titre mensuel ou hebdomadaire ?
- Hebdomadaire !".
Là-dessus, le conducteur, qui avait ouvert la porte s'esclaffe !
"La honte ! Tu t'es foutu à dos tout le wagon et avec une lettre tu aurais pu être remboursé ! Gamin !".
Je m'adresse de nouveau au Monsieur :
"Ca vous dérange de me filer vos coordonnées à la descente du train ? Faut que vous me disiez comment vous avez fait car ça m'intéresse."
- Oui, oui, pas de problème.

On descend du train, les cinq voyageurs du train vont serrer la main de l'agent de contrôle et le félicitent de travailler dans des conditions aussi ignobles que celles que j'ai initiées. "Ah ben, vous pouvez être content, vous vous êtes fait des copains grâce à moi !
- Je ne vous parle pas à vous.
- Et bien moi, je suis content. Vous vous êtes fait des amis et c'est une bonne chose ! Je vous souhaite une bonne journée !
- Moi, je ne vous souhaite pas une bonne journée."

On se sépare et l'homme au remboursement m'interpelle : "Vous avez votre titre au moins ?
- Ben ouais, vous vous imaginez que je voyage gratos et que je fais chier le monde par plaisir ?
- Ca ne m'étonnerait pas ! Présentez-moi le s'il vous plaît !"
Je lui présente ma carte Oura... Je dis :
"On pourrait demander à l'agent de la lire, mais il a déjà refusé de le faire tout à l'heure...". Je lui présente donc la preuve Carte Bleue. J'enchaine :
"Vous pouvez me donner vos coordonnées ?
- Oh, je vous les fournirai la semaine prochaine, je vous ai déjà vu dans le train.
- Ca m'arrangerait que vous me les donniez maintenant.
- C'est pas comme ça qu'il faut que vous vous comportiez. Je comprends vos aspirations mais ce n'est pas la bonne méthode.
- Ca, j'ai vu ! Je me suis mis tout le wagon à dos ! Mais comment vous avez fait pour vous faire rembourser ?
- Ben c'est simple, y'a un train qui ne s'est pas arrêté en Gare de Saint Marcellin, alors j'ai fait un gros courrier car j'étais énervé, et on m'a remboursé.
- Je vous parle des grèves ! Vous n'avez pas été remboursé suite aux grèves !
- Non, non, moi, c'était parce que le train ne s'est pas arrêté !"

Là, j'ai revu le visage de l'autre pignouf de conducteur qui m'avait pris pour un con. J'ai eu du mal à déglutir la couleuvre.

Je continue : "Donc vous n'avez pas été remboursé suite aux grèves.
- Non. Mais ce n'est pas comme cela qu'il faut agir.
- Ca je sais et m'en rend compte. Mais comment voulez-vous agir ? Par exemple, on a quand même un agent de contrôle qui a refusé de m'écouter et de faire un rapport. Il a même refusé de me contrôler !". Là, j'ai un éclair de génie et pose la question qui tue :
"Au fait, vous avez été contrôlé ce matin ?
- Non !
- Il m'a dit qu'il avait fait les opérations de contrôle juste avant Moirans !
- Je suis monté à St Marcellin et je n'ai pas été contrôlé.
- Vous avez donc défendu un menteur car il m'a assuré avoir contrôlé les gens avant ma montée. La fraude coûte 300 Millions d'Euros et on a des types qui ne font pas leur boulot et en attendant, il y a des rénovations qui ne se font pas et les remboursements des grèves sont inexistants.
- Moi, quand je ne suis pas content, quand il y a des contrôles, je dis au contrôleur de repasser me contrôler plus tard.
- Vous êtes libre de réagir comme vous voulez mais je doute que cette tactique soit efficace. Au pire ça peut le dégoûter de faire son boulot et il restera assis dans le local vélo... et la fraude causera toujours autant de trou à la SNCF.
- Ou bien, on peut prendre son temps avant de lui présenter son billet en lui disant que la SNCF fait perdre du temps au voyageur alors on lui fait perdre son temps aussi.
- Là non plus, je ne suis pas fan de la mesure.".

En tout, on discute et on parle pendant près d'un quart d'heure.

A la fin de la discussion, il me lâche :
"En fait, vous avez raison. Mais il faudrait agir autrement.
- Je vous écoute
- Il faudrait que tous les voyageurs se révoltent et refusent de présenter leur billet !
- Vous plaisantez ! Tous les voyageurs ? On va se compter. On est... deux ! Parmi tous les râleurs de tout à l'heure, combien ont pris la peine de discuter ? Vous... et c'est tout... C'est simple : quand il va y avoir 5 voyageurs qui vont refuser de présenter leur billet, l'agent leur intimera l'ordre d'obtempérer ou il bloquera le train. Les 5 vont se mettre à dos tout le wagon et l'incendie sera éteint !
Le problème c'est que la SNCF a tellement abusé de son pouvoir, elle a tellement pris les usagers en otage, qu'ils se conduisent comme des otages : on est dans le syndrome de Stockholm !
Les gens sont tellement contents quand le train arrive à l'heure et roule normalement, qu'ils ne tolèrent aucun grain de sable où ils se diront que le train arrivera, encore une fois, avec du retard ! Ce mode de pensée est favorisé avec les heures d'utilisation du train : le matin, les gens sont fatigués et ne réfléchissent pas. Ils continuent leur nuit et aspirent à la tranquillité. Le soir, ils sont rincés. Les gens râlent quand il y a des problèmes. L'ennui, c'est que quand il y a des problèmes, il n'y a pas d'interlocuteur... Le problème, c'est celui-là ! On râle quand ça ne sert à rien et on ne râle pas quand ça servirait à quelque chose, trop content que le train roule et que tout se déroule bien le jour-là... Pour ma part, je continuerai à râler de cette manière, même s'il faut que je me mette un wagon à dos, car, parmi le wagon, il y a peut-être une personne, comme vous, qui se rend compte que j'ai raison...
- Vous avez raison
- On est donc deux..."

On s'est donc séparés, très contents l'un et l'autre. Plus que 50 jours et 50 personnes à retourner et on pourra commencer à penser à la révolution... à moins que je finisse sous un train avant...

Ce petit épisode montre bien que le courage n'est pas une faculté partagée par tous et qu'agir n'est pas chose facile. J'aimerais rebondir sur les propos de Denis qui a déploré l'omniprésence de la politique parmi notre action. La politique est noble et elle doit servir l'intérêt général. Ceci dit, quand on voit certains comportements de nos concitoyens, je ne peux m'empêcher de penser que l'on a parfois les politiques que l'on mérite. A Meylan, Madame La Maire, mise en examen pour corruption a été reconduite. M. Copé, M. Woerth, ont aussi vu leur mandat renouvelé. Le maire de 'La Faute sur Mer', village sinistré après Xynthia, a été reconduit alors même qu'il avait été prévenu à de multiples reprises par la préfecture que les permis de construire qu'il délivrait pouvaient mener à des morts. Résultat, 29 personnes, dont des gosses, des grands-mères, piégés dans des baraques construites de plain-pied grâce à un permis de construire pouvant permettre à M. René Marratier de continuer à être élu... Après tout, il a raison : les gosses et les grand-mères, ça peut plus voter quand ils ont deux litres d'eau dans les poumons... La politique est belle mais ce qu'en font certains de nos politiques ne l'est pas, ce, parce que certains de nos concitoyens sont prêts à voter pour les plus démagogiques au moment de glisser leur bulletin...

Mener une action de grande ampleur ne sera pas facile car une partie des voyageurs râlent souvent mais se taisent au moment venu. C'est comme ça.

En tout cas, moi, je continue à faire chier le monde quand je le juge nécessaire car je préfère voir des voyageurs mécontents après moi, des agents de contrôle excédés, que des voyageurs écrasés sur les voies suite à un accident style Brétigny, ou des agents de contrôle pendre au bout d'une corde...

Désolé.

Pardon pour la longueur de la lettre.

Un gros bisous à tous (y'a pas assez de bisous en ce bas monde ;) ) et un gros en particulier à mon agent de contrôle fainéant favori, à l'homme qui a daigné avoir une conversation avec moi et aux dames qui m'ont gueulé dessus... peut-être à raison.

Philippe NOVIANT.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 20 Mars 2014

Julien-PolatM. Julien Polat, Directeur de Cabinet du Maire de la ville de Moirans est aussi candidat aux élections municipales 2014 sur Voiron. Ceci pose problème car il est candidat alors même qu'il n'a pas correctement fait son travail sur Moirans.

D'où la petite lettre que j'ai décidé de lui envoyer.

**************

M. Julien Polat, Directeur de cabinet (DirCab) du maire de Moirans, accessoirement candidat aux élections municipales 2014 sur Voiron,

Vous n'êtes pas sans savoir les dispositions quant à la rédaction d'un débat d'orientation budgétaire (DOB), d'une commune de plus de 3500 habitants, puisque ces pré-requis vous ont été enseignés au sein de la prestigieuse école Science-Po Grenoble dont vous êtes issu.

Ainsi, je fais plus que m'interroger sur le DOB que le Directeur Général des Services (DGS), M. Luc Rémond, m'a fourni. Ce Monsieur, comme vous le savez, est candidat aux élections municipales 2014 sur Voreppe. Ce Monsieur a donc réalisé un document ne répondant en rien aux pré-requis définis, entre autres, sur le site Web :

 http://www.wikiterritorial.cnfpt.fr/xwiki/wiki/econnaissances/view/Notions-Cles/Ledebatdorientationsbudgetaires. Ce site dit, entre autres :
 
"[...] notamment si elle ne comporte pas d'éléments d'analyse prospective, ni d'informations sur les principaux investissements projetés, sur le niveau d'endettement, sur son évolution et sur l'évolution des taux de la fiscalité locale, le débat sur les orientations budgétaires doit être regardé comme s'étant tenu sans que les membres de l'assemblée délibérante aient bénéficié de l'information prévue par les dispositions législatives applicables.[...]"

Qu'ont ces faits à voir avec vous ? Tout simplement que vous avez été au courant du contenu du DOB de cette année, et que vous savez que ce document ne répond en rien aux qualités nécessaires que doivent avoir un tel document ! Vous auriez du donc avertir le DGS qu'un tel document ne pouvait être fourni et vous vous deviez d'apporter votre aide à la ré-écriture d'un tel document.

Vous n'en avez rien fait car vous n'êtes pas impliqué dans votre travail, M. Polat ! Actuellement, vous êtes impliqué dans votre campagne aux élections municipales 2014 sur Voiron et vous négligez le travail collectif d'une équipe devant fournir les informations budgétaires de base qu'ont le droit d'avoir les citoyens qui vous paient !

Il est vrai que l'on ne peut assister un DGS à préparer un DOB dans une année chargée à ce point par les échéances électorales.

Votre candidature aux élections municipales 2014 sur Voiron pose deux questions :
- Est-ce que vous êtes la personne la plus à même d'exercer les plus hautes fonctions à Voiron alors même que vous êtes incapable d'assister le DGS de votre commune à réaliser un travail classique d'élaboration d'un budget ?
- Est-ce que vous n'avez pas fait passer votre ambition personnelle avant l'intérêt général en passant votre temps à faire campagne alors même que le DGS avait besoin de votre assistance ?

Bref, je suis très insatisfait de la manière dont sont dépensés mes impôts localement ! Très insatisfait car mes impôts servent à vous payer et que vous ne faites pas le début du travail pour lequel vous êtes rémunéré !

Je vous demande donc d'assister M. Rémond, DGS de Moirans, et accessoirement, candidat aux élections municipales 2014 sur Voreppe, pour refaire le DOB de cette année de manière professionnelle. Il a été averti ce jour et a dû recommencer le travail car je lui ai dit que, si tel ne devait être le cas, je me verrais contraint de saisir les instances administratives idoines afin que le devoir d'information budgétaire dû à vos concitoyens puisse être réalisé.

Je vous demande donc instamment de bien vouloir contacter M. Luc Rémond, DGS de Moirans, et accessoirement, candidat aux élections municipales 2014 sur Voreppe. Il a besoin de votre assistance prompte et efficace.

Très cordialement,

  Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 18 Mars 2014

voreppe.jpgM. Luc Rémond, Directeur Général des Services de la ville de Moirans est aussi candidat aux élections municipales 2014 sur Voreppe. Ceci pose problème car il est candidat alors même qu'il n'a pas correctement fait son travail sur Moirans.

D'où la petite lettre que j'ai décidé de lui envoyer.

***************

M. Luc Rémond, Directeur Général des Services de Moirans, accessoirement candidat aux élections municipales 2014 sur Voreppe,

Vous n'êtes pas sans savoir les dispositions quant à la rédaction d'un débat d'orientation budgétaire (DOB), d'une commune de plus de 3500 habitants, puisque ces pré-requis sont dans votre fiche de poste.

Vous n'êtes pas sans savoir, non plus, que vous êtes payé par l'argent du contribuable de par vos fonctions.

Ainsi, je fais plus que m'interroger sur le DOB que vous m'avez fourni alors même qu'il ne répond en rien aux pré-requis définis, entre autres, sur le site Web :

 http://www.wikiterritorial.cnfpt.fr/xwiki/wiki/econnaissances/view/Notions-Cles/Ledebatdorientationsbudgetaires. Ce site dit, entre autres :
 
"[...] notamment si elle ne comporte pas d'éléments d'analyse prospective, ni d'informations sur les principaux investissements projetés, sur le niveau d'endettement, sur son évolution et sur l'évolution des taux de la fiscalité locale, le débat sur les orientations budgétaires doit être regardé comme s'étant tenu sans que les membres de l'assemblée délibérante aient bénéficié de l'information prévue par les dispositions législatives applicables.[...]"

Le document fourni n'est ni fait ni à faire. Il souffre d'une médiocrité qui laisse à penser qu'il a été écrit en un temps record non compatible avec le professionnalisme nécessaire à servir l'intérêt général, comme le commandent vos fonctions.

Il est vrai que l'on ne peut passer beaucoup de temps à préparer un DOB dans une année chargée à ce point par les échéances électorales. Elections municipales 2014 auxquelles vous participez vous même en tant que tête de liste à Voreppe.

Cette candidature pose deux questions :
- Est-ce que vous êtes la personne la plus à même d'exercer les plus hautes fonctions à Voreppe alors même que vous êtes incapable de faire le travail que l'on vous commande dans la commune dans laquelle vous êtes DGS ?
- Est-ce que vous n'avez pas fait passer votre ambition personnelle avant l'intérêt général en passant votre temps à faire campagne alors même que vos charges sur Moirans imposent une rédaction professionnelle d'un document primordial concernant la gestion de la commune dans laquelle vous êtes DGS ?

Bref, je suis très insatisfait de la manière dont sont dépensés mes impôts localement ! Très insatisfait car mes impôts servent à vous payer et que vous ne faites pas le début du travail pour lequel vous êtes rémunéré !

Je vous ordonne donc de refaire le DOB de cette année de manière professionnelle ! Si tel ne devait être le cas, je me verrais contraint de saisir les instances administratives idoines afin que le devoir d'information budgétaire que vous devez à vos concitoyens puisse être réalisé !

Sur ce, je n'abuse pas plus de votre temps car je crois que vous avez du travail.

Très cordialement,

  Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 17 Mars 2014

Moirans-La-mairiePour une commune, le débat d'orientation budgétaire (DOB) annuel est un document important. En effet, il informe sur comment compte faire la municipalité pour gérer l'argent du contribuable. Ainsi, l'élaboration de ce document est obligatoire pour une commune de 3500 habitants et plus. Son contenu doit être clair et détaillé et doit correspondre à des éléments budgétaires définis légalement.

On peut trouver des détails concernant l'élaboration d'un DOB ICI.

Ainsi, quand on tape "Débat d'orientation budgétaire" sur Google, on a accès à de multiples liens faisant référence à autant de documents. Par exemple, celui de la ville du Grau-du-Roi peut être trouvé ICI.

A Moirans, j'ai demandé ce document qui souffre, malheureusement d'une médiocrité rédhibitoire. Il est ICI .

Vous serez seuls juges et vous pourrez constater, par vous même, le faible niveau de notre document par rapport à celui de la ville du Grau-Du-Roi.

 

Ceci dit, même si ce document est nul, je doute que les deux autres listes candidates aux élections municipales 2014 sur Moirans puissent faire mieux. En effet, la liste socialiste est trop occupée à se départager les différents postes pour se soucier de l'élaboration d'un tel document. De plus, leur idéologie passe par dessus ces débats d'argent. Quant à la liste dirigée de main de maître par Gilles Zanier, dit Gilles Zanierski, il pense trop à être maire pour se soucier du bien être des contribuables.


Ces éléments pris en compte, j'ai décidé d'envoyer une lettre au Maire de Moirans, M. Gérard Simonet, candidat aux Elections Municipales 2014 sur Moirans et tête de la liste "Moirans à coeur".

****************

Monsieur Gérard Simonet, Maire de Moirans,

Je vous écris pour continuer à vous signifier ma plus parfaite confiance dans la conduite que vous exercez au sein de notre commune. Vous faites et continuez à faire un travail remarquable. J'ai bien pris note que vous ne désiriez pas que je rejoigne votre liste car je n'étais pas d'un niveau suffisamment élevé. Il est vrai que je n'ai pas le niveau d'éloquence extraordinaire de Mme Perotto qui a l'art de lire les articles du Conseil municipal avec une fluidité et une clarté qui confine à la perfection. De plus, vous avez dit que vous souhaitiez donner priorité à la jeunesse. Dans ce cadre aussi, mon âge plus qu'avancé de 40 ans ne plaide pas en ma faveur.

Je vous renouvelle donc ma plus entière confiance et loue le travail remarquable de votre équipe où la jeunesse est la clé de voute de votre liste.

Néanmoins, je vous communique par la présente mes plus vives interrogations quant à votre entourage M. Luc Rémond, votre Directeur Général des Services (DGS), ainsi que M. Julien Polat, votre directeur de cabinet (DirCab).

En effet, je vous informe officiellement que ces deux personnes sont actuellement candidates aux élections municipales 2014, l'une sur la Mairie de Voreppe, l'autre sur Voiron. Je vous communique ce fait car je pense que ces ces candidatures nuisent de manière importante à la conduite des affaires de notre ville.

En effet, la semaine dernière j'ai demandé copie du débat d'orientation budgétaire (DOB) qui a eu lieu le 21 Février 2014 dans notre commune, à votre DGS. Ce débat d'orientation budgétaire doit avoir une forme et un contenu assez stricts. Ils sont, entre autres, disponibles sur Internet, sur le site http://www.wikiterritorial.cnfpt.fr/xwiki/wiki/econnaissances/view/Notions-Cles/Ledebatdorientationsbudgetaires. Ce site dit, entre autres :

"[...] notamment si elle ne comporte pas d'éléments d'analyse prospective, ni d'informations sur les principaux investissements projetés, sur le niveau d'endettement, sur son évolution et sur l'évolution des taux de la fiscalité locale, le débat sur les orientations budgétaires doit être regardé comme s'étant tenu sans que les membres de l'assemblée délibérante aient bénéficié de l'information prévue par les dispositions législatives applicables.[...]"

D'après le document fourni par vos services, il ne remplit absolument pas ce rôle et est très loin de le réaliser ! En ce sens, ce document est d'une médiocrité absolue en ne répondant en rien aux pré-requis sus-cités ! Il devrait contenir un tableau complet récapitulant des prévisions de recettes et dépenses de notre ville, ce, de manière détaillée de manière à ce qu'aucune ligne ne soit décrite si elle dépasse le taux de 5%. Ainsi, quand un taux dépasse 5%, la ligne budgétaire associée devra être détaillée.

Votre document, le DOB, a donc été confondu en DAUBE tant il ne répond en rien aux pré-requis légaux devant régir la rédaction d'un tel document.

Ainsi, le DOB, contient en tout et pour tout deux chiffres et une orientation non chiffrée :

- Dépenses frais de personnel 5 244 538.67
- Dépenses Dette 9 673 246.83
- Dépenses énergie ?

Ces éléments sont des éléments de dépense et les recettes n'y sont en rien évoquées.

Votre entourage, M. Rémond et M. Polat ont donc trahi votre confiance car ils ont privilégié leur campagne aux Elections Municipales 2014 de Voiron et aux Elections Municipales 2014 de Voreppe, par rapport à leur travail.

En votre qualité de premier magistrat, vous n'êtes pas censé avoir les connaissances techniques pour pouvoir réaliser un document comme le DOB. Par contre, la technicité de ce document se doit d'être maîtrisée par votre DGS car c'est son rôle ! Quand on pense que ce Monsieur veut être Maire dans une des communes les plus importantes de notre circonscription en terme de nombre d'habitants, ça laisse songeur !

Quant à M. Polat, je vous informe que ce Monsieur a fait Science-Po Grenoble et que, lui aussi, dispose des connaissances nécessaires à l'élaboration d'un tel document.

M. Polat et M. Rémond ont donc trahi votre confiance. Ce n'est pas la première fois, en particulier pour M. Polat, car il a déjà largement abusé de votre crédulité en vous faisant croire qu'un DirCab d'un Maire d'une commune de près de 8000 habitants, pouvait avoir une grille salariale se rapprochant des 4000 Euros par mois. Ce n'est pas vrai. Cette grille est largement sur-évaluée.

Nous le remarquons aujourd'hui : vos professionnels n'en sont pas et abusent de votre gentillesse et de votre crédulité. Je ne saurais trop vous conseiller d'avoir une conversation avec M. Roland Revil, Maire de Voiron. Il a une grande expérience du rôle de premier magistrat d'une grande ville puisque Voiron est deux fois plus importante que Moirans en terme de population. Son DOB est d'une qualité remarquable et il saura vous donner les conseils adéquats pour refaire entièrement ce travail médiocre et saura vous fournir les grilles de salaire d'un DirCab compétent. Vous conviendrez que vous ne pourrez pas continuer à dilapider à ce point l'argent du contribuable à rétribuer des proches collaborateurs qui trahissent votre confiance en se servant de leur poste comme tremplin à d'autres fonctions en ne fournissant pas le travail élémentaire que l'on est en droit d'attendre d'une commune comme la nôtre.

Cela ne remet nullement en question la confiance que je vous accorde et je peux vous assurer que je vais voter pour votre liste lors des prochaines élections municipales 2014 de Moirans. Cependant, soyez vigilants dans les relations que vous entretenez vis à vis de vos collaborateurs car j'ai peur qu'ils n'aient pas le même sens de l'intérêt général que le vôtre.

Très cordialement,

  Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 7 Mars 2014

JeanClaudePutoud.jpgLa liste du PS Moirannais ne contiendra donc ni M. Giroud, ni M. Putoud.

Pour M. Putoud, c'est dommage. C'est d'abord dommage pour l'homme qui a toujours mis son intérêt à être tête de liste, avant la construction d'un programme et le respect de l'intérêt général. Ce Monsieur, a toujours privilégié ses ambitions personnelles et n'a jamais su faire montre d'abnégation. C'est dommage car ce Monsieur n'est pas bête et sait avoir de très bonnes idées pour le citoyen. Mais quand il s'agit de choisir entre la collectivité et lui, il choisit sa personne : ainsi en va-t-il de son vote pour avoir un plus grand nombre de représentants à la Communauté d'Agglomération du Pays Voironnais, alors même que le nombre d'élus est pléthorique au sein de cette instance. C'est donc un gâchis. Un gâchis représenté par un manque évident d'humilité et un sens du dialogue parfois autoritaire, néanmoins en rien comparable avec Gilles Zanier, Vladimir Zanierski, menant ses troupes avec un autoritarisme exacerbé.

Pour M. Giroud, les reproches sont autres : il met l'idéologie socialiste par dessus tout... y compris, bien souvent, devant le pragmatisme nécessaire pour mener des actions efficaces. En un mot, il ne connaît pas l'adage "le mieux est l'ennemi du bien" et préfère l'utopie au réalisme. C'est une position oh combien louable, mais naïve, donc, irréaliste.

Ces deux personnes ne sont donc pas méchantes, bien au contraire ! Elles sont très sympathiques mais ont pêché par leurs défauts. Pour M. Putoud, il a pêché car il a cru que parce qu'il était sorti de science-po, il était meilleur que tout le monde. Las, l'expérience a montré que les diplômés de science-po ont bien plus brillé par leur incompétence que par leur service à l'intérêt général. C'est l'erreur de M. Putoud que d'avoir voulu mettre la charrue avant les boeufs : il a voulu faire une politique pour être maire et non pas maire pour faire une politique.

M. Giroud, lui, est très souvent trop butté et trop jusqu'au-boutiste pour être efficace. Il y a des causes qui le méritent, parmi lesquelles, le cumul des mandats. Néanmoins, s'opposer, comme il l'a trop souvent fait, à des décisions du Conseil municipal, sous principe qu'il était d'accord mais pas consulté, est quelque peu puéril et non-efficace.

Qui sait, ces deux personnes changeront-elles un jour pour pleinement resservir le citoyen Moirannais à l'avenir ?

Un article du Dauphiné Libéré daté du 27/02/2014

*************

C’est la fin d’une époque pour la gauche moirannaise. La liste emmenée par Pascal Mariotti, qui sera dévoilée ce soir, ne comprendra ni Jean-Claude Putoud, ni René Giroud, les deux têtes de listes de 2008.

M. Putoud a décidé de partir. « J’ai beaucoup réfléchi. Je voulais être tête de liste. J’aurais bien vu un tandem avec Pascal… Mais entre mai et octobre, des choses se sont passées derrière mon dos. C’est avec une relative indélicatesse que j’ai été écarté de ce qui se tramait, pour des questions de personnes ou de pouvoir. Je ne veux pas m’incruster… J’ai l’impression d’une non-reconnaissance. »

Pascal Mariotti n’a pas la même vision : « Il n’y a pas eu de problème particulier. En octobre, les militants m’ont désigné comme future tête de liste avec 12 voix contre 2 à M. Putoud. Je pense qu’il a été secoué par ce vote. Nous avons créé des ateliers pour réfléchir aux thématiques du programme : Jean-Claude n’a pas souhaité y participer. Il est venu à d’autres réunions, puis nous a annoncé qu’il ne voulait pas être sur la liste. Mais il avait sa place parmi nous. »
Aucun soutien en mars…

Pour Jean-Claude Putoud, c’était « une décision difficile à prendre ». Dans la minorité depuis 2008, il a « essayé de faire de l’opposition intelligente. Je suis fier de ce que nous avons réalisé avec Marie-Christine Nardin. » Le consultant de 62 ans le promet : « Je resterai un citoyen vigilant ». En mars, il ne soutiendra aucun candidat.

René Giroud (*), lui non plus, ne sera pas sur la liste “Osons l’avenir !”. « Il n’a pas souhaité être à la place qui lui était proposée », explique M. Mariotti. « Notre vision collective ne collait pas avec sa vision individuelle. Nous sommes dans un contexte de changement de génération et de passage de témoin. » Pour autant, même si cette séparation s’opère « sans animosité », « ce n’est pas facile à gérer humainement », prévient M. Mariotti.

(*) Nous n’avons pas pu joindre M. Giroud hier.
Par Sébastien DUDONNÉ | Publié le 27/02/2014 à 06:00 Vu 3 fois

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 6 Mars 2014

Corinne-LepageLa suite des échanges que j'ai eu avec Madame Lepage.

 

************


Corinne LEPAGE
   
21 févr. (Il y a 1 jour)
       
à Philippe
Très bien. Mais c est vous qui m avez écrit .
Je n ai fait que vous répondre .
C était correct de ma part et cela ne méritait pas vos propos

Envoyé de mon iPad

**************

Philippe Noviant
   
18:11 (Il y a 4 heures)
       
à Corinne
Bonjour,

Je vous ai écrit, au départ, c'est vrai, pour vous demander de l'aide.

Vous m'avez opposé une fin de non recevoir car vous avez considéré que
le parti auquel j'ai souscrit était "orienté" et "libéral", ce, sans
donner le moindre sens ni la moindre définition à ces propos
sibyllins.

Vous m'avez donc répondu de façon puérile et mesquine.

La puérilité et la mesquinerie ne rentre pas et n'est jamais rentrée
dans des propos dits "corrects".

J'ai vu, depuis deux ans, votre façon de fonctionner. A l'assemblée
générale de 2012, vous vous êtes comportée de façon odieuse vis à vis
des gens qui vous suivaient. D'abord, il y a eu l'épisode d'une
personne que vous avez écarté de votre mouvement car elle avait osé
avoir des opinions différentes des vôtres. Ensuite, il y a eu ce vote
de motion où vous aviez été mise en minorité. Plutôt que d'accepter le
vote majoritaire, vous avez continué à croire que vous aviez raison en
continuant, contre vents et marées, à faire comme il vous semblait.
Vous vous êtes comportée comme une reine au milieu de ses sujets.
Sarkozy n'avait pas fait autrement pendant ses années de pouvoir. Vous
avez fustigé son mode d'action mais vous avez opéré de la même manière
: est-là une "manière correcte" de fonctionner ?

Vous vous complaisez trop à être reine parmi vos sujets. Vos fous du
Roi sont nombreux à vous caresser dans le sens du poil, à
perpétuellement dire que vous avez raison et que vous détenez la
vérité sur tous les sujets. Ils vous font des courbettes, des ronds de
jambe pour vous plaire. Je suis sûr que certains sont prêts à dire que
vous mesurez 1m80 et que vous pourriez défiler pour l'agence Elite au
futur défilé printemps-été pour Dior, tout ceci dans le but d'avoir
des responsabilités dans votre mouvement !

Cependant, ne vous fiez pas trop à la sincérité de ces gens : Mme
Trierweiller a eu aussi cette cour. Elle est bien seule actuellement.

Je n'oublie pas vos fonctions et actions passées. Vous êtes une
personne de valeur dans ces actions pour la défense de notre planète.
Cependant, tout le monde atteint, un jour ou l'autre, son seuil de
compétence. Dans ce cas, il faut savoir rester humble, ouvert et à
l'écoute de son camp. Il ne faut pas mettre en défaut la majorité
quand elle s'exprime.

Je suis une personne qui dit les choses quand je juge nécessaire de
les dire. J'ai trop de respect pour vous pour vous mentir. Après, si
mes propos vous blessent, tant pis : je préfère vous dire la vérité
que de vous présenter un visage hypocrite. Vous avez suffisamment
d'hypocrites dans votre entourage et constate, avec dépit, que de
nombreuses personnes de qualité, celles qui vous respectaient le plus,
sont parties. Les plus fidèles ne sont pas nécessairement celles qui
vous veulent le plus de bien.

Dès lors, j'ai montré et démontré par ces lignes, que mes propos
étaient pleinement justifiés.

Sur ce, je vous souhaite, Madame Lepage, une bonne soirée.

Très cordialement,

  Philippe NOVIANT

Ce mail n'a pas été écrit entre deux réunions sur un iPad.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 5 Mars 2014

Moirans-La-mairieLa liste du Front de Gauche n'est pas complète pour les prochaines municipales. Il lui manque une dizaine de personnes. Ca fait quelques temps que les responsables de cette liste se démènent mais il est dur de recruter des gens pour porter des idées lors de ces élections.

Ceci est donc un dernier appel à l'aide pour eux dans la mesure où les listes doivent être bouclées pour demain.

Je pense que l'on ne peut faire l'impasse sur une telle candidature car celle-ci est la seule qui ait eu le courage de dénoncer aussi ouvertement une grosse partie des problèmes que rencontre notre commune actuellement.

En effet, la liste PS n'a pas pris en compte ces problèmes d'endettement et nous ne pouvons pas faire confiance à une liste dirigée d'une main de maître par Gilles Zanier, aussi appelé Vladimir Zanierski, grand dirigeant autoritaire et autocrate d'une armée rouge qui doit le mener au poste de grand commandeur de notre ville.

Si vous voulez donc avoir un peu plus de choix de vote lors de ces élections, vous pouvez leur envoyer un mail à frontdegauchemoirans2014@gmail.com ou vous pouvez passer par ce blog, je transmettrai.

Je pense que nous ne pouvons pas nous permettre, dans une ville comme la nôtre, de n'avoir que trois listes pour lesquelles voter. Le choix doit être complet pour que la démocratie puisse y trouver son compte.

Je vous en remercie.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 4 Mars 2014

ob_07e0bf_charte-de-fonctionnement.bmp.jpgOn se souvient que j'ai été viré du groupe de M. Gilles Zanier 'Moirans Différemment' car j'avais émis l'idée, oh combien révolutionnaire et audacieuse, d'amener à manger lors de nos réunions. Messire Gilles Zanier, en tant que chef incontesté de l'association Moirans Enjeux Régionaux (MER), dont la liste Moirans différemment est la pure émanation, n'y voyant pas l'intérêt, avait décidé qu'il n'y avait pas lieu d'organiser de telles périodes conviviales au sein de notre groupe : fermez le ban ! Vous pourrez retrouver l'intégralité de l'échange ICI.

Las, j'avais soumis l'hypothèse que notre grand chef avait fermé la porte à ma proposition car il ne voulait pas s'embêter à amener quelque chose à manger. Que n'avais-je dit là ! Quoi ? Un crime de lèse-majesté ? Que l'on pende Philippe NOVIANT haut et court ! Et c'est ainsi que je me suis vu expulsé d'un groupe tout désigné à son chef.

Alors, bien sûr, cet épisode n'est pas le seul qui mette en évidence le caractère plus autocratique et dictatorial du groupe. Il y a une autre marque de fabrique tout aussi évidente. D'abord, il faut savoir que les points sont décidés en amont par les membres du bureau de l'association MER. Ceux-ci discutent entre eux et soumettent un ordre du jour, dont les décisions sont déjà entérinées. Comme le bureau est majoritaire au sein de la liste, le petit peuple qui n'est là que pour 'remplir la liste' a l'impression qu'il doit se soumettre à la majorité. En fait, de majorité, il n'y a pas : il n'y a qu'un noyau dur dont tous les membres vont dans la même direction pour empêcher le débat et faire taire les voix dissidentes. Ainsi, si une personne émet une idée supplémentaire, on lui dit que sa proposition sera prise en compte, ce qui est le cas, démocratiquement... à l'intérieur du bureau de l'association MER.

J'affabule ? Je dénigre car j'ai été viré de la liste ? C'est bien mal me connaître, et vous n'êtes pas censé me croire, sauf... que j'ai des preuves.

D'abord, j'ai discuté et participé avec de nombreux partis politiques, mais jamais, oh grand jamais, je n'ai vu une charte de fonctionnement publique. C'est un document interne qui n'intéresse que les membres du parti...quand il existe, ce qui est loin d'être toujours le cas.

Dans le cas de M. Gilles Zanier et de sa liste 'Moirans différemment', non seulement ce document est publié mais il est édifiant. Je le publie aussi à côté et l'image est cliquable.

Petits florilèges :

- D'abord, on demande un engagement indéfectible pour porter les projets. La propagande doit donc être au rendez-vous
- Cet engagement doit être dans l'intérêt du projet de la liste. C'est bizarre : généralement on demande un engagement démocratique, c'est à dire dans l'intérêt général. Ici, on ne parle pas de l'intérêt général.
- Chacun doit donc agir dans l'intérêt des projets de l'équipe (ré-affirmé une seconde fois, toujours pas de trace de l'intérêt du Moirannais).
- Chacun adopte une attitude respectueuse. Envers qui ? Mystère... En fait, c'est envers le chef. On n'a donc pas fini la phrase par hasard.
- Ensuite, la main mise de la Stasi : un principe de veille mutuelle est établi, qui doit permettre de recentrer les écarts de comportement ! Pire : cette action peut se faire à postériori en dehors du groupe ! Big brother is watching you ! Attention, ne dites pas de choses contraires au discours du chef car on vous surveille !
- Plus fort : la confidentialité vis à vis du monde extérieur est de mise ! Il y a donc un monde extérieur à la liste et ce monde est néfaste car c'est le domaine du petit peuple ! Il faut donc user de confidentialité à son égard ! Bonjour la paranoïa !
- Et on enfonce le clou : toute personne ne respectant pas ces principes de base peut être exclue du groupe sur proposition d'un des membres ! Il faut savoir que cette liste est sponsorisée par M. Poutine !

On a donc un fonctionnement très militaire dans cette charte. Généralement une charte est beaucoup plus complète dans la mesure où elle définit un contexte, une orientation politique et démocratique. Rien de tout cela ici. A lui seul, le comportement exigé occupe une bonne part : on demande d'agir dans l'intérêt du groupe, il y a une veille mutuelle qui est instaurée entre ses membres pour sanctionner les écarts, on n'autorise pas de communication extérieure et on vire les gens quand on ne respecte pas ces principes.

Quant au programme, il est vague, manque de concret et est franchement creux. La liste du Front de Gauche, j'y reviendrai, a un programme plus conséquent car basé sur des véritables problèmes des Moirannais.

Je crois que je vais voter pour cette liste pour faire de Moiranovski un lieu où il fait bon vivre... Nan je déconne !

Le programme est ICI
La charte de fonctionnement est disponible ICI

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 3 Mars 2014

Moirans-La-mairieLa semaine dernière, en ouvrant ma boite à lettre, j'ai été bluffé par ce que j'y ai trouvé : un tract du Front de Gauche ! D'habitude, les tracts Front de Gauche sont barbouillés d'idéologie où les notions même d'économie sont perpétuellement bafouées. Il n'y a qu'à voir les propos de M. Mélenchon pour se rendre compte que ce Monsieur ne comprend rien et n'a jamais rien compris à l'économie, mélangeant royalement les PME avec les entreprises du CAC40 et faisant perpétuellement du patron l'homme à abattre de notre pays.

Passons. Je m'attendais donc à voir un discours appelant à voter pour une liste anti-MEDEF, anti-privilèges, anti-TVA, anti-tout, une liste anti-restrictions budgétaires pour que l'on continue à vivre au dessus de nos moyens à dépenser 320 Milliards/an quand le pays en gagne 240. Je m'attendais donc à voir beaucoup de discours éloignés des enjeux municipaux Moirannais et m'attendais donc à beaucoup de 'hors-sujet' dans ce tract de campagne.

J'ai été surpris car j'y ai vu tout le contraire ! J'y ai vu un tract très détaillé où figuraient bon nombre de points noirs quant à la gestion de notre commune.

Voici une liste des dossiers traités :
- On y fait une critique claire et détaillée de l'action de notre Maire, M. Simonet. La liste fustige une omniprésence de notre magistrat pour s'auto-congratuler. C'est vrai.
- On fustige le tour de passe passe de l'immeuble du Vergeron qui a coûté beaucoup d'argent à la commune. C'est un scandale car le coût de ce projet a forcément été payé par de l'argent public.
- On se demande où est donc passée la maison médicale qui avait été annoncée.
- Le gros point noir de la mandature de M. Simonet : nous sommes la commune la plus endettée du pays Voironnais avec près de 1300Euros/habitant.
- On y fustige les postes de complaisance. M. Polat, le directeur de cabinet, emmargé à 4000Euros et notre directeur général des services. Tous deux sont affiliés à l'UMP et se portent tantôt candidats aux législatives et aux élections Voironnaises pour l'un, aux élections sur Voreppe pour l'autre. Cela pose problème que de telles personnes soient payés aussi cher avec l'argent public pour que la Mairie soit l'antichambre de leurs futures fonctions.
- On se pose des questions sur le prix de rachat de l'usine Louxos dont le prix, 830 000Euros, tout compris, accroitrait de facto de 107Euros la dette par habitant de notre commune.
- La grange Martin s'est écroulée sans que l'on sache si on compte la reconstruire. C'est un bâtiment de notre patrimoine. Son avenir doit donc être étudié.
- On ne sait pas ce qu'il en est de la construction d'une nouvelle école alors qu'elle avait été annoncée.
- En parallèle, le boulodrome nous a coûté cher alors même que les dossiers de la maison de la santé et de la nouvelle école n'avançaient pas.
- A-t-on besoin d'un hypermarché alors que l'on est déjà largement pourvu d'un supermarché, sur Moirans, et d'un hypermarché à Voiron, c'est à dire à 6km de Moirans ?
- On y dit que le projet de M. Simonet concernant la gare, est en fait un projet de la communauté d'agglomération. Ce projet est chiffré et on y dit que le coût pour Moirans représente 752000Euros, soit, 100Euros d'endettement en plus par habitant.

On l'aura compris : le tract est une riche source d'informations qui donne des pistes très intéressantes à la conduite de notre commune. Ces faits conduisent à penser que la liste Front de Gauche saura, le moment venu, combattre ces problèmes.

Néanmoins, ce tract souffre aussi de quelques défauts qui ne contrebalancent pas, loin s'en faut la qualité du tract :

Points faibles :
- Tout d'abord, d'un point de vue formel, le ton est plus que familier envers une personne qui a été élue par une majorité de nos concitoyens, ce, au premier tour lors des dernières élections. Je trouve donc, pour le moins tendancieux, le fait d'appeler M. Simonet par son nom de famille sans lui adjoindre la particule 'M.'. En plus, on utilise la particule 'Mr' qui, en Français, désigne un sujet britannique. 'Mr' étant le diminutif de 'Mister'. M. Simonet n'est pas sujet britannique. Il doit donc être appelé 'Monsieur'. A ce titre on doit adjoindre le diminutif de 'Monsieur', 'M.' et non pas 'Mr'.
- Ensuite, d'un point de vue formel toujours, sur le texte, on mélange les temps. On utilise du passé simple, du présent, du passé composé. On y jongle tellement que l'on a tendance à perdre son latin. De plus l'utilisation de '!!!' est à proscrire, le signe de ponctuation '!' se suffisant largement à lui même.
- Sur le fond, le sujet de La Poste est un peu traité à la va-vite. On oublie de dire que si La Poste paie un loyer, il vient en plus dans les caisses de notre municipalité. J'aurais vu, par contre, sur le sujet de La Poste, un autre problème : celui de ses horaires d'ouverture très clairement en inadéquation avec ce que l'on pourrait exiger d'une ville comme la nôtre.
- Des études ont montré qu'il y avait trop de personnels au sein de notre commune et pas seulement trop de personnel UMP. Il y a aussi des questions sur de longues périodes maladie d'une part du personnel de la Municipalité.
- Concernant la maison médicale, je ne sais pas si elle est utile car nous avons de nombreux médecins sur Moirans. Mais c'est vrai que les prises de rendez-vous peuvent parfois être longues. Ainsi, une maison médicale s'impose peut-être mais ce dossier aurait mérité d'être un peu plus creusé pour analyser le nombre de médecins par habitants de notre ville. Est-il plus ou moins élevé que celui de nos voisins ?
- Pour la question Louxos, le prix est clairement problématique ainsi que le passage des trains. Cependant, pour avoir fait une étude approfondie, les trains de voyageurs ne posent pas de problèmes de bruit car les voies sont en contrebas du site. Néanmoins, le bruit est très élevé concernant les trains de marchandises. De plus, la vue imprenable sur le cimetière est inexistante, ainsi que la vue sur la déchetterie. Une simple visite sur place aurait permis de ne pas avancer de faux arguments. Pour ce qui est des entreprises qui auraient pu venir remplacer Louxos, elles sont bien mieux à Centr'Alp d'autant plus qu'il y a de très nombreux locaux disponibles. Là aussi, une simple visite de routine à Centr'Alp aurait pu apporter une réponse concernant ce dossier.
- Pour le logement social, le non-respect n'a été constaté qu'à la marge. Nous avons été contraints de payer 6600 Euros. C'est toujours 6600Euros de trop mais il faut quand même rappeler que c'est ridicule par rapport à un budget de 11.5Millions d'Euros.

Les points faibles ne contrebalancent en rien, comme je l'ai dit, la qualité fournie par le tract de cette liste. Les représentants de cette liste méritent donc largement de participer aux élections de notre commune. S'ils le peuvent, je voterai pour eux.

 

Pour donner une chance d'y participer vous pouvez leur envoyer un mail à frontdegauchemoirans2014@gmail.com car j'ai entendu dire qu'ils leur manquaient encore quelques personnes pour finaliser leur liste. A vos claviers !

 

Vous pourrez trouver leur tract ICI.

 

Une petite précision complémentaire : vous aurez compris que je ne considère plus que M. Simonet a le meilleur programme pour notre commune. En considérant la qualité du tract fourni par le Front de Gauche, je change donc d'avis. Ce changement n'est en rien motivé par le refus de M. Simonet de m'intégrer sur sa liste. Je voulais intégrer sa liste pour pouvoir lui poser des questions. Puisqu'elles sont posées par une liste adverse, je ne vois donc plus l'intérêt de les poser par moi même.

 

Comme chacun atteint, à un moment donné, son seuil d'incompétence, la voix que je vais donner à cette liste ne saurait en rien révéler mon engagement futur à d'autres échelons, qu'ils soient départementaux, régionaux ou nationaux. Tout dépendra du programme et mon action sera étudiée à ce moment là. Mon engagement politique a toujours été fait vis à vis d'hommes, non d'idées ou de supposées valeurs, qui sont bien souvent trop vagues pour engager leurs auteurs. En effet, de superbes idées non applicables ne servent à rien. Inversement, un homme d'action, peut se révéler à la tête d'un pays sans avoir de nouvelles idées. Le courage n'a pas besoin nécessairement d'idées neuves pour être mis en action.

 

En clair et en résumé, je reste libre de mes actions et de mes pensées, comme je l'ai toujours été, sans m'enfermer dans un carcan intellectuel et idéologique qui a tendance à briser les talents de notre pays.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 28 Février 2014

Corinne-LepageSuite à mon appel pour former une liste sur Moirans, Madame Corinne Lepage a cru bon de me répondre ceci :

*************

Le 20 février 2014 21:46, Corinne LEPAGE
Corinne.LEPAGE a écrit :

> Dommage. Si au lieu de suivre nous citoyens, reseau tres orienté et très libéral, vous aviez contacte LE rassemblement Citoyen 40 listes citoyennes dans toute la France , un réseau de mouvements confédérés nous aurions pu vous aider
>
> Envoyé de mon iPhone

**************

Ce à quoi j'ai répondu ceci :

*************

Philippe Noviant
   
23:38 (Il y a 0 minute)
       
à Corinne
Bonjour Madame Lepage,

Votre réponse suscite en moi de profondes interrogations.

En effet, j'expose que l'on a un besoin démocratique à surveiller de
près la dépense du contribuable et vous me dites, par votre message,
que vous ne pourrez m'aider car j'ai rejoint un parti "très orienté"
et "très libéral", ce, en prenant bien garde à ne pas motiver vos
propos.

Je ne vous ferai pas l'insulte de vous rappeler que, dans votre métier
d'avocat, "dire" n'est rien quand on ne démontre pas. Par cela, vous
ne faites que révéler des propos et actions sectaires qui ne font pas
avancer le débat public.

Vous faites insulte, par ces propos, à votre passé et à vos fonctions.
Je vous considérais comme une personne intègre et dénuée de toute
action pour votre intérêt personnel. Me serais-je trompé ? Car je n'ai
pas l'aide d'un parti que vous cautionnez, vous ne souhaitez pas
m'aider alors même que vous n'avez fait montre d'aucune remarque
concernant mon programme. Je trouve cette pratique pour le moins
puéril, en tout cas, indigne d'une personne de votre valeur. Je vous
rappelle que vous avez été Ministre de notre pays. Cette fonction vous
oblige à une certaine grandeur. Je crains que vos propos n'en soient
totalement dénués.

Par contre, vos propos montrent et démontrent l'apport néfaste des
personnes issues des domaines juridiques dans le monde politique.
Depuis l'avènement de Mitterrand en 1981, nous n'avons eu droit, à la
tête de l'état qu'à des énarques, et personnes issues de Science-Po,
quand nous n'avons pas eu droit à des avocats (Mitterrand, Sarkozy).

Un juriste est-il la personne juste pour mener la conduite efficace
d'un pays ? Le fait que, pas une seule fois en l'espace de 30 ans, un
budget n'ait été voté à l'équilibre aurait tendance à apporter une
réponse négative à cette question.

De plus, deux faits non exhaustifs apportent des éléments complémentaires :

1. De l'avis de grand nombre de mes concitoyens, le dernier président
à avoir 'tenu la route' a été M. Giscard d'Estaing, polytechnicien de
son état.
2. Le meilleur dirigeant d'Europe actuellement est Mme Merkel,
physicienne de haut niveau.

En conclusion, je pense que vous ne représentez pas la caution
citoyenne que j'aimerais avoir dans la défense du présent dossier.

Je regrette cependant votre prise de position négative.

Je vous souhaite cependant une bonne soirée.

Très cordialement,

  Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 25 Février 2014

philippeEncore un article sur votre humble serviteur dans notre journal local.

Bonne lecture ;)

**************

Municipales Express Philippe Noviant ne désarme pas… et veut lancer sa propre liste !

On se souvient que Philippe Noviant, candidat (Cap 21) aux législatives en 2012 sur la 9e circonscription, peinait à trouver une place dans les différentes listes qui se présentent aux municipales (lire notre édition du 13 janvier). Après avoir quitté le groupe de gauche, puis l’équipe de M. Zanier, il avait fait un appel du pied au maire sortant, Gérard Simonet, qui n’a pas donné suite. « J’ai pensé et continue à penser que le maire actuel de Moirans est, parmi les candidats actuels, le plus à même de continuer à gérer notre commune. Cependant, tout est-il parfait pour autant ? Très clairement non, et loin s’en faut ! » écrit-il sur son blog (www.philippenoviant.com).

« J’ai décidé de constituer ma propre liste, que je compte voir soutenue par le mouvement Nous Citoyens » poursuit-il. Avant de lancer un appel aux bonnes volontés pour que 14 hommes et 14 femmes le rejoignent ! En sachant que la date limite de dépôt des listes en préfecture est le 6 mars… « Je n’ai pas pour ambition de devenir maire. J’ai juste la modeste ambition d’influer sur la gouvernance locale afin que nos dirigeants locaux ne fassent pas n’importe quoi avec l’argent du contribuable. J’ai besoin de vous car j’ai besoin de servir l’intérêt général. Contactez-moi pour que l’on forme une liste citoyenne et responsable pour redonner de la démocratie à notre commune » conclut-il.
Bilan du maire : au tour de René Giroud de préciser sa pensée…

Après Jean-Claude Putoud (lire notre édition d’hier), c’est l’autre leader de l’opposition de gauche moirannaise, René Giroud, qui tient à préciser sa pensée au sujet du bilan du mandat paru le 19 février. En dix-neuf ans de mandat, ce ne sont pas « deux logements sociaux perdus par an » qu’il regrette, mais « moins de deux logements construits par an ». Ce qui n’est effectivement pas la même chose… Au sujet de l’aménagement du quartier de la gare, il développe sa position : il n’est pas d’accord avec le projet « tant que ne sont pas clairement levées les incohérences des différents projets en termes d’apport de circulation sur la RD 1085, qui deviendra la rue centrale de ce quartier. Elle devra absorber le trafic du barreau de raccordement de Champfeuillet (RD 1075) sur la RD 592 avec 100 m de dénivellation, puis celui de la RD 1085, mais aussi celui de la gare multimodale SNCF de Moirans, celui des aménagements des quartiers proches (Sadac, La Pérelle) et enfin celui du quartier gare avec commerces, entreprises, logements des deux côtés de la route. »
Publié le 22/02/2014 à 06:00 Vu 1 fois

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 21 Février 2014

Moirans-La-mairieJ'ai pensé et continue à penser que le Maire actuel de Moirans est, parmi les candidats actuels, le plus à même de continuer à gérer notre commune. Cependant, tout est-il parfait pour autant ? Très clairement non, et loin s'en faut !

D'abord, notre taux d'endettement est plus que préoccupant. Moirans est la ville où le taux d'endettement est le plus important de l'ensemble des communes du Pays Voironnais (voir ICI). Il atteint, en 2012, 1306 Euros par habitant. Cette dette, il va falloir la payer ! Comme notre Maire crie sur tous les toits qu'il n'augmentera pas les impôts, il va falloir trouver une solution :
- Vendre des actifs de la commune
- Construire plus d'habitations pour avoir plus d'habitants
- Qui dit construire plus d'habitations, dit dépenser plus dans les équipements
- Faire venir des entreprises
etc.

Bref, il va falloir être extrêmement vigilant, ceci, dans une commune qui a beaucoup de salariés communaux, pas tous à temps plein, et a pris pour habitude d'engager beaucoup d'argent dans des équipements onéreux (boulodrôme, MJC, Stade flambant neuf, projet d'une piscine 'Moiranno-Moirannaise', etc.).

Quand on pense, en plus, qu'on a un directeur général des services (DGS), Monsieur Julien Polat pour ne pas le nommer, indemnisé près de 4000Euros par mois, qui passe beaucoup de temps à se porter candidat aux législatives et à la Mairie de Voiron, cela pose question. Pour rappel, le DGS de Voiron, une commune de 20 000 habitant, est payé 2500Euros. Notre commune a 8000 habitants. Qu'est-ce qui justifie que notre DGS soit payé 60% de plus que le DGS de Voiron ? Je rappelle que le salaire de M. Polat est payé par la collectivité.

Il y a donc des problèmes préoccupants qui méritent que des citoyens Moirannais puissent prendre des décisions propres à servir l'intérêt général.

Je suis de ceux-là. Pour cette raison, j'ai candidaté sur la liste de M. Simonet, Maire actuel. Cette liste se nomme 'Moirans à Coeur'. Las, ma candidature n'a pas été retenue.

Qu'à cela ne tienne, j'ai décidé de constituer ma propre liste que je compte être soutenue par le mouvement 'Nous Citoyens'. C'est un réseau fondé sur l'idée de redonner du sens à la démocratie en redonnant la place au peuple aux dépends des politiciens professionnels, trop souvent éloignés des préoccupations et des aspirations du peuple.

Dans ce cadre, j'aurais besoin de l'investissement de 28 personnes : 14 hommes et 14 femmes. 14 hommes et femmes motivés pour surveiller la gouvernance de notre commune. Les problèmes d'endettement forment une épée de Damoclès sur la ville, il nous faut donc nous investir pour nous éviter des déconvenues futures. Il nous faudra aussi réfléchir à la place de notre commune dans son proche environnement : communauté de commune, département et région.

Je n'ai pas pour ambition de devenir Maire. J'ai juste la modeste ambition d'influer sur la gouvernance locale afin que nos dirigeants locaux ne fassent n'importe quoi avec l'argent du contribuable.

J'ai besoin de vous car j'ai besoin de servir l'intérêt général.

Contactez moi pour que l'on forme une liste citoyenne et responsable pour redonner de la démocratie à notre commune.

 

Nous n'avons pas beaucoup de temps : les listes doivent être déposées pour le 6 Mars 2014 à 18:00. Il nous faut donc agir au plus vite.


D'avance, je vous en remercie.

  Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 17 Février 2014

Retrouvailles.JPGJe viens de recevoir un mail de M. Navarro, responsable de "Retrouvailles", un espace de vente Associatif destiné à la réinsertion professionnelle.

Cet espace de vente est en grande difficulté car ils sont menacés d'expulsion.

Là où ça devient très clairement tendancieux, c'est qu'ils n'ont pas pu se rendre à l'audience de première instance.

 

Il y a eu condamnation sans que M. Navarro n'ait pu se défendre. Il y a donc eu appel, mais, en attendant sa décision, le jugement de départ n'est pas suspensif : la menace d'expulsion est donc réelle !

 

On a connu la justice de notre pays très clairement moins alerte !

Une pétition a donc été ouverte elle est ICI

 

D'ores et déjà, M. Simonet, Maire de Moirans, m'a assuré qu'il allait intervenir dans ce dossier et je l'en remercie énormément.

 

En espérant un dénouement heureux.

 

***************

Monsieur Noviant,

L'espace de vente Associatif "Retrouvailles", au 6 rue du 8 mai 45, devant les HLM parc Martin,
est menacé d'expulsion avec le recours à la force publique.

Ce local appartient à la S.D.H. (qui ne nous connait pas). Il est géré par délégation par une Agence Immobilière de Grenoble (AGDA, Cours Jean-Jaurès à Grenoble).

Nous sommes en retard dans le paiement de loyer (environ 2500 euros). La faiblesse des recettes nous a fait, quelque fois, privilégier le salaire de l'employée au paiement de la location. Nous n'avons jamais de contact direct avec cette agence -sauf les avis de paiement et les décomptes.
Avis quelque fois faux et toujours difficiles à comprendre.

Sans discussion, sans préavis, l'Agence AGDA a mis l'affaire au tribunal. Les courriers de l'Huissier, (Messiers N'Kaoua) sont arrivés à l'espace de vente et non au siège de l'Association. Ces courriers nous sont parvenus avec retard et nous avons appris la date de l'audience quand elle avait, déjà, eu lieu.

Le juge a donc, entériné (nous n'étions pas présents et pour cause) toutes les demandes d' AGDA dans un jugement "réputé" contradictoire. Demandes d'AGDA : 6000 euros.Expulsion immédiate.
Nous avons fait appel. En effet, les convocations, sous peine de nullité, doivent être faite au siège de l'association.
Nous avons demandé que le premier jugement soit annulé et l'étalement de la dette.
L' audience a eu lieu le 5 février; décision le 20 mars.

Mais, l'appel n'est pas suspensif.
Nous avions communiqué les conclusions de l'avocat à la gendarmerie et à l'adjointe aux affaires sociales, fin décembre. Ils les ont fait suivre en Préfecture.
Malgré cela, l'autorisation de recourir à la force publique a été donnée, à l'huissier, par le Préfet.
Nous en sommes là...

Nous avons lancé, dans l'espace de vente une pétition contre la fermeture :
nous approchons les 200 signatures.

Un service à la population (gratuit pour les finances publiques) risque de s'arrêter
et une salariée risque de perdre son emploi.

Le point que nous venons de faire sur cette situation est aussi un S.O.S.

Cordialement.

L'Association.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2014

Philou.jpgDécidément, c'est une habitude ! Deux articles en moins d'une semaine ! Merci le "Dauphiné Libéré" et surtout un grand merci à M. Dudonné.

 

*********

 

Le « citoyen lambda » qui peine à être utile

En dépit de ce que pourrait faire croire son « score pitoyable » aux législatives en 2012 (0,53 %), Philippe Noviant est bien représentatif d’une partie de l’électorat. Celle qui n’a pas encore baissé les bras, qui n’a pas cédé aux sirènes d’un populisme ou de l’abstention, celle qui croit que les citoyens peuvent faire bouger les choses. Mais où qu’il tourne les yeux, il ne trouve pas de réponse satisfaisante…

« J’ai toujours été de centre droit, J’ai voté autant à gauche qu’à droite. Je me sens un peu orphelin politiquement. » Après les législatives, dans lesquelles il s’était engagé sous la bannière de Cap 21, M. Noviant a décidé de s’investir à Moirans. Il a rejoint les amis de Jean-Claude Putoud. Là, des prises de position l’ont « choqué » car non conformes selon lui à la défense de l’intérêt général. « Le groupe a voté contre la baisse du nombre de conseillers au Pays voironnais [en juin], il s’est opposé sur des dossiers parce qu’il n’avait pas été consulté ou par idéologie… » M. Noviant a quitté l’équipe avant la fusion des deux groupes d’opposition de gauche en septembre.
Il part une seconde fois

Il a intégré l’équipe de Gilles Zanier, président de l’association Moirans Enjeux régionaux. « Il a des projets très bien ficelés, mais les historiques de l’association constituent une sorte de bureau et prennent les décisions sans le reste du groupe. » M. Zanier et lui se seraient aussi disputés pour un motif futile et… M. Noviant a quitté le groupe.

Ne pouvant se tourner vers le Front de gauche (« Il y a des choses qui me donnent des boutons dans leur idéologie ! »), il a fait un appel du pied au maire. Or la liste de celui-ci était apparemment complète. Il n’a plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Alors, malgré ses inquiétudes concernant la dette de la commune, M. Noviant a réitéré son appel via une longue lettre ouverte élogieuse en début d’année (lire notre édition du 7 janvier). « J’avais juste l’ambition d’être sur une liste pour travailler à l’intérêt général », dit-il. Ce n’est pas si simple…
par Sébastien DUDONNÉ le 13/01/2014 à 06:00

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2014

philippeJ'ai été publié dans le "Dauphiné Libéré" du 07/01/2014 ;)

 

Bonne lecture.

 

********

 

Philippe Noviant fait un appel du pied (voire des deux) à Gérard Simonet

Moirans

Dans une belle lettre ouverte de quatre pages en couleur, Philippe Noviant (Photo Archives DL), qui se présente comme « un citoyen lambda » mais ne l’est pas vraiment (il était candidat pour Cap 21 aux législatives de 2012 sur la 9e circonscription et avait obtenu 0,53 % des voix), dresse un bilan de la situation de Moirans : urbanisme, incivilités, vie associative, économie, dette… Il dit aussi son désir de « servir l’intérêt général ». Il examine les listes ou groupes qui se préparent pour les élections municipales (en oubliant le Front de gauche) et en arrive à cette conclusion : « J’ai quitté la liste unifiée à gauche car ni les ambitions personnelles de certains à une époque, ni l’idéologie du groupe ne me semblent requérir le niveau qui doit être le nôtre pour gérer efficacement notre ville. Comme je me suis fait virer de la liste de M. Zanier [président de l’association Moirans Enjeux Régionaux, NDLR], la question ne se pose plus vis-à-vis de ce monsieur. Je rejoindrai donc la liste de M. Simonet s’il le désire. » Gérard Simonet, maire sortant, dont il dit par exemple que « ce monsieur est très intelligent et sait très fréquemment prendre soin de ses administrés. Il a fait de très bonnes choses à Moirans. » De quoi lui ouvrir les portes de sa liste ?
le 07/01/2014 à 06:00

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0

Publié le 15 Janvier 2014

Moirans-La-mairieJ'ai adressé ma candidature pour faire partie de la liste de M. Simonet, Maire de Moirans, pour les prochaines municipales de Mars 2014.Sa liste s'intitule "Moirans à Coeur".

 

Les liens concernant ma lettre ouverte sont définis ci-dessous :

- Le recto

- Le verso

 

**************

 

Votre lettre de candidature
1 message
Philippe Noviant
À : moiransacoeur
Bonjour,

C'est avec un très grand intérêt que j'ai lu votre lettre de
candidature à l'élection municipale de mars 2014, s'intitulant
'Moirans à Coeur'.

Cela fait plusieurs années que l'on se connaît. On n'a pas toujours
été d'accord sur tout, mais force est de constater que nos points
d'accord sont bien plus nombreux que nos points de désaccord.

Comme nous en avons discuté récemment, je continue à vous proposer ce
que je vous ai proposé alors : vous rejoindre sur votre liste, ce,
dans l'intérêt de tous les Moirannais.

Seuls l'intérêt général et le service que l'on se doit de proposer aux
habitants me motivent. Je connais vos concurrents directs. Ils sont
motivés pour certains par une idéologie non-pragmatique, pour
d'autres, pour de purs intérêts personnels.

Je vous joins une lettre ouverte que je suis en train de distribuer à
l'ensemble des habitants de notre commune. Vous constaterez que vous
comme moi avons tout intérêt à travailler ensemble.

Je me tiens à votre disposition pour le bien être de tous.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mes salutations distinguées.

  Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Et pendant ce temps à Moirans

Repost 0