Articles avec #parti renouveau politique tag

Publié le 3 Novembre 2016

Réponse de Mme Eliane Giraud sénatrice de l'Isère...

J'avais envoyé cette lettre : http://www.philippenoviant.com/2016/10/questions-sur-un-vote-au-senat.html

J'ai reçu une réponse qui est disponible ICI.

J'ai refait une réponse.

Bonne lecture.

***************

Bonjour Madame Eliane Giraud,

J'ai bien reçu votre lettre datée du 17 mai 2016.

Mes réponses, point par point :

- Vous avez dit : "[...] Vous m'avez interpellée sur la position des sénateurs socialistes [...]". Ceci est inexact. Je vous ai interpellée VOUS, Madame Eliane Giraud, Sénatrice. La politique est au service de l'intérêt général et se passe par l'intermédiaire de ses représentants. Avant d'être représentante socialiste, vous êtes représentante du peuple. On ne vous demande pas de suivre comme un caniche la position de vos petits camarades mais de prendre en compte la position de l'intérêt général en votre âme et conscience.

- Vous avez dit : "[...] Pendant la 2ème lecture de ce texte, le groupe socialiste du Sénat, a défendu une position équilibrée et pragmatique en vue de l'interdiction des néonicotinoïdes". En l'absence de la définition, de la motivation et de la démonstration des mots "position équilibrée" et "pragmatique", je suis au regret de vous communiquer que je considère cette phrase comme n'ayant comme unique but que de faire du remplissage. L'absence de démonstration vide entièrement le contenu de votre propos dont je suis obligé de ne tenir aucunement compte.

- Par l'intermédiaire de votre groupe socialiste, vous avez demandé des informations à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES). Cela est tout à votre honneur. Cependant des soupçons graves et récurrents concernant l'utilisation des néonicotinoïdes, montrent et démontrent que le principe de précaution doit prévaloir, dans l'intérêt général du citoyen que vous dites représenter. Cela n'a pas été fait puisque vous vous satisfaites d'une interdiction en 2018 de molécules fortement soupçonnées avoir un impact néfaste sur l'environnement, in fine, sur la population.

- Je ne vois pas en quoi l'interdiction des néonicotinoïdes, fortement soupçonnées d'être néfastes à l'environnement, doive se faire que sous principe d'avoir un produit de substitution. La vie humaine et la nature ne peuvent se satisfaire d'attendre de meilleurs produits si la nocivité des néonicotinoïdes est plus que suspectée !

- Le délai de 3 ans pour l'interdiction des néonicotinoïdes est un délai beaucoup trop long quand on connaît les forts soupçon du risque de ces molécules. Là aussi, le principe de précaution, in fine la défense de l'intérêt général, doit prévaloir.

- Je n'ai que faire de la position des élus de droite. Je me suis adressé à vous, ne vous comparez donc pas à vos concurrents.

- Vous avez dit : "[...] décider de l'interdiction des néonicotinoïdes dès que possible [...]". Pourquoi vous êtes donc vous abstenue ?

- Vous avez dit : "[...] Le Groupe Socialiste du Sénat a fait le choix de l'efficacité plutôt que de la posture [...]." Je suis au regret de vous rappeler que vos fonctions ne consistent ni à être efficace ni à être dans une posture. Vos fonctions sont de protéger et de servir l'intérêt général et d'interdire les produits qui sont fortement soupçonnés d'être à l'origine de troubles physiologiques des humains et des abeilles dont les humains se servent. Vos fonctions sont de protéger la nature, cadre dans lequel évoluent vos concitoyens et dont vous avez la charge de les servir.

En conclusion, je pense que votre réponse traduit l'expression de votre plus profonde incompétence. Votre incompétence est dangereuse car elle nuit à l'intérêt général sous des principes politiques de "groupe Socialiste", de "posture" et d'une supposée "efficacité". En ayant oublié l'intérêt général, vous trahissez les Français. En ce sens, vous ne méritez que mon plus profond dédain.

Je ne vous salue pas.

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 28 Octobre 2016

Votre vote au Sénat Philippe Noviant 22 mai 2016 à 17:16 À : CHIRON Jacques , GIRAUD Eliane Bonsoir,

J'ai appris aujourd'hui que vous vous étiez abstenus lors d'un vote concernant l'interdiction des pesticides au Sénat.

Qu'est-ce qui peut justifier un tel vote quand on parle de santé humaine liée à la présence de molécules dont le soupçon cancérigène est fortement avéré ?

Qu'est-ce qui peut justifier un tel vote quand on parle de la santé des abeilles dont ces substances sont fortement suspectées comme participant à leur destruction ?

Le principe de précaution élémentaire aurait du vous conduire à préserver l'intérêt général et voter pour l'interdiction de molécules ayant de tels soupçons.

Vous n'en avez rien fait.

Je vous soupçonne fortement d'avoir oublié l'intérêt général lors de ce vote. Je vous rappelle que vous êtes élus par le peuple et avez le devoir, de par vos fonctions, de mettre l'intérêt général en priorité de vos attributions.

Je surveillerai attentivement vos actions dans le futur...

Cordialement,

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 27 Octobre 2016

Lettre à des pourris

Messieurs les pourris, merci !
Philippe Noviant 22 mai 2016 à 17:10
À : SAVIN Michel <m.savin@senat.fr>, SAUGEY Bernard <bernard.saugey@wanadoo.fr>
Ne cherchez pas un bonsoir dans ma missive, il n'y en a pas...

J'ai appris aujourd'hui que vous aviez voté contre l'interdiction des pesticides lors d'un vote au sénat.

Qu'est-ce qui peut justifier un tel vote quand on parle de santé humaine liée à la présence de molécules dont le soupçon cancérigène est fortement avéré ?

Qu'est-ce qui peut justifier un tel vote quand on parle de la santé des abeilles dont ces substances sont fortement suspectées comme participant à leur destruction ?

Le principe de précaution élémentaire aurait du vous conduire à préserver l'intérêt général.

Vous n'en avez rien fait.

VOUS ETES DES POURRITURES ET FAITES HONTE A VOS FONCTIONS !

VOUS ETES DES SOUS MERDE (...je tiens à m'excuser auprès de la merde, qui elle, est utile dans l'évacuation des déchets humains, de l'avoir comparée à des moins que rien de sénateurs ayant oublié l'intérêt général...).

Je ne vous salue, bien entendu, pas...

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 6 Octobre 2016

Une lettre à M. Alain Juppé

Voici une lettre que j'ai envoyée récemment à M. Alain Juppé, candidat déclaré aux primaires de la droite pour les élections présidentielles de 2017...

*******************

Expéditeur
Philippe NOVIANT

Destinataire
M. Alain Juppé
Maire de Bordeaux
Place Pey Berland
33000 Bordeaux

Le 3 mai 2016


Monsieur Alain Juppé,

Tout porte à croire, au vu de la situation actuelle, que vous serez élu Président de la République en Mai 2017. A mon avis, cela ne fait aucun doute : la longévité de votre carrière politique de haut niveau, plaide en cette faveur. De plus, vous avez exercé les plus hautes fonctions, locales et nationales. Le fait, enfin d'avoir une image de victime payant pour la faute d'autres vous apporte indéniablement un critère de sympathie fort, vis à vis de bon nombre de nos compatriotes. Nos citoyens aiment les gens qui ont eu l'humilité de s'exiler après avoir été accusés d'avoir fauté. Certains ont eu Sainte Hélène, d'autres le Canada ;) Il n'est donc pas surprenant qu'un pardon soit donné majoritairement quand la faute n'a nullement impliqué la corruption ou l'enrichissement personnel.

Vous serez donc notre président en 2017, ce, de manière quasi-certaine. C'est un fait. Cependant, cela ne sera pas l'aboutissement de votre carrière, loin s'en faut. Bien au contraire, cela n'en sera que le commencement ! Si vous me permettez une comparaison hasardeuse, l'aboutissement de la carrière de M. Aimé Jacquet n'a pas commencé ce jour d'automne 1993 où il a pris les rênes de l'équipe de France de football ! L'aboutissement de sa carrière a au contraire eu lieu ce jour de juillet 1998 où l'équipe de France est devenue championne du monde ! La nomination ou la sélection à un poste ne peut donc valoir de fin en soi, c'est au contraire le remplissage d'objectifs qui l'est !

Quels sont ces objectifs ? Rendre à la France la place qui est la sienne sur l'échiquier international, c'est une évidence. Dans tous les domaines, nous perdons des places : la compétitivité économique, la santé, l'éducation, notre poids géopolitique, notre défense, n'en sont que quelques criants exemples.

Mais en plus de rendre à la France le lustre qui doit être le sien, la priorité des priorités est de mettre en œuvre des actions au service de l'intérêt général, in fine au service de tous les Français. En ce sens, nos politiques ont énormément perdu de leurs compétences ces 30 dernières années. M. Emmanuel Macron, devenu le symbole de la politique actuelle, a une définition de la politique. Pour lui, ce sont deux choses : de l'idéologie et des discours. Las, la véritable définition de la politique, c'est tout le contraire ! C'est du pragmatisme et des actions ! Cela montre et démontre bien que les choix politiques de ces 30 dernières années ont mené à des actions désastreuses vis à vis de l'intérêt général. L'idéologie et les discours ont mené à une gestion calamiteuse de notre pays où le budget n'est plus géré convenablement. Pire, il est géré comme un ménage gagnant le SMIC, surendetté, qui serait pris à la gorge financièrement à ne plus pouvoir rembourser ses traites, mais qui ne saurait dire non quand ses enfants demandent l'achat de la dernière PlayStation pour Noël ! Nos politiques ont trop souvent confondu leurs désirs et la réalité. Ils ont trop souvent eu une trop grande confiance dans leurs actions et n'ont eu que très rarement l'humilité de pouvoir dire "je ne sais pas, mais on va essayer". Bien au contraire, ils engagent trop souvent des actions rapides et faites en dépit du bon sens et cette rapidité à vouloir réformer contre tous, sans mettre en place les actions pour contrecarrer les peurs au changement, a conduit trop souvent notre pays à un manque de réformes ou à des réformes totalement inefficaces. La priorité des priorités consistant à préserver l'intérêt général ne peut se satisfaire de personnes accaparées par leur idéologie ne se remettant que trop rarement en question.

L'idéologie, les discours doivent prendre fin. Les promesses, les dépenses dispendieuses effectuées pour calmer les plus virulents doivent cesser elles-aussi ! On ne peut plus continuer à dépenser l'argent que l'on n'a pas ! On ne peut plus continuer à payer des chômeurs 6000 Euros par mois pour qu'ils aillent faire les fanfarons sur M6 en disant qu'ils font le tour du monde avec cet argent car ils le méritent et qu'ils ont cotisé pour ça ! Les allocations chômage ne sont pas et n'ont jamais été des salaires de substitution ! Nous ne pouvons plus tolérer des profs de classe prépa payés près de 6000Euros par mois en heure sup' car ils ont le privilège de faire passer 3 élèves à la fois en colle ! Nous ne pouvons plus tolérer des greffiers près les tribunaux de commerce être payés près de 30000Euros par mois pour aucun talent, aucun risque et aucune valeur ajoutée ! Nous ne pouvons plus tolérer de payer 1200Euros des huissiers à violer la vie privée des gens pour constater un adultère ! Nous ne pouvons plus tolérer ces mêmes huissiers être payés 1200Euros pour faire appliquer une décision de justice demandant à un ménage de quitter leur habitation sous motif de loyer non payé ! Nous ne pouvons tolérer de payer toujours ces mêmes huissiers à récupérer 700Euros pour une saisie attribution sur compte bancaire ! L'Etat est responsable des abus des huissiers car c'est l'Etat qui fixe leurs pouvoirs et que ces pouvoirs sont trop souvent mis à leur profit sans respect de l'intérêt général. Tous ces frais, toutes ces dépenses sont injustifiables. Elles le sont vis à vis des citoyens, mais aussi de l'état. Il est donc temps d'y mettre bon ordre.

Le problème, c'est que lorsque l'on s'attaque à des injustices en voulant appliquer des réformes, ceux qui profitent de ces injustices sont rarement coopératifs. On a vu des premiers ministres reculer devant un personnel nanti à la SNCF, alors même que l'intérêt général de la mesure était évident. Les réformes simples sont inefficaces, et les plus efficaces ne sont pas simples car elles impliquent toujours que des gens voient partir certains de leurs avantages, même s'ils sont complètement injustifiés vis à vis de l'intérêt général.

Dans un pays où les réformes sont toujours acceptées lorsqu'elles ne touchent que les autres, il va donc falloir trouver un moyen de mettre en place ces réformes. Les Français veulent des réformes... sans que rien ne change. Les Français jugent toujours que la faute vient des autres : les radars automatiques sont justifiés pour les chauffards dont personne ne fait jamais partie... Les 35h sont un mal pour l'économie pour les autres entreprises. Pour soi, ce n'est jamais le cas car on a toujours une productivité qui fait que l'on compense. Bref, la mauvaise foi Française est prégnante et s'opposera toujours avec force à des réformes d'ampleur, tandis que les mesurettes seront acceptées par tous... mais seront inefficaces... La loi Macron étant le plus formidable exemple d'une réforme acceptée par tous mais dont le seul mérite est de donner le nom de son auteur à un texte de loi. C'était d'ailleurs le seul but recherché.

Pourquoi je me décide à vous écrire aujourd'hui ? Pour deux raisons :

1. Vous avez une énorme responsabilité car vous êtes la dernière personne politique à pouvoir exercer le pouvoir démocratiquement. Après vous, si vous vous décidez à exercer le pouvoir comme on l'a exercé pendant 30 ans, la démocratie s'éteindra et Marine Le Pen prendra votre suite. Vous êtes notre dernier espoir en la matière. Le plafond de verre qui empêche encore Madame Le Pen se brisera si vous ne savez pas réformer la France comme il se doit. On ne peut continuer à gérer indéfiniment un pays à dépenser près de 70 milliards de plus que ce que l'on gagne, surtout quand on ne gagne que 250 milliards.

2. Vous êtes la seule personne à pouvoir avoir suffisamment d'humilité pour savoir les difficultés des tâches qui seront les vôtres l'année prochaine. En ce sens, votre modèle doit être "l'assemblée générale de copropriétaires". Je m'explique. Lorsqu'une assemblée générale de copropriétaires est convoquée, tous ne sont pas d'accord sur les décisions à prendre. Un débat s'installe, les discussions peuvent être vives. Quand vient l'heure du vote, tout le monde fait silence et le résultat s'impose à tous. Tout le monde se calme car tout le monde sait que la majorité s'exprime et que ce résultat doit s'imposer : c'est le principe même de la démocratie. Il faut donc trouver le moyen d'exercer ce principe pour réformer la France. Cela peut se faire avec une politique de volonté forte qui saura mettre les nouvelles technologies au coeur de notre système démocratique. Est-il normal qu'une population de non élus comme le Conseil constitutionnel, la Cour de cassation ou le Conseil d'état imposent à ce point ce qu'il croit être ses normes à l'ensemble des Français ? La démocratie est-elle réellement servie à l'écoute de ces institutions ou ne le serait-elle pas mieux en posant directement la question aux intéressés ? J'ai un moyen, j'ai les idées permettant de remettre les Français au coeur du pouvoir, ce qui est une obligation démocratique car la démocratie en est sa plus simple définition. Nous avons donc deux choix : ou bien changer de constitution pour une VIe république véritablement démocratique, ou bien un statuquo qui continuera à écouter de vieilles institutions qui se disent s'exprimer au nom du peuple mais qui ne font que faire monter un mécontentement général qui mènera Madame Le Pen au pouvoir.

Comme je vous l'ai dit, j'ai des idées concrètes qui permettent de changer notre constitution. Je me tiens à votre disposition pour vous les expliquer de vive voix. Je ne dis pas que je détiens la seule et unique solution. Je dis juste qu'il va falloir trouver le moyen d'engager de véritables réformes et que celles-ci ne pourront être mises en place qu'avec le moyen de faire accepter les mesures à des gens qui seront perdants. De plus, il faudra trouver le moyen d'appliquer des réformes avec l'assentiment de nos institutions de non-élus que sont le Conseil constitutionnel, Conseil d'état et Cour de cassation. Nous n'avons pas le choix. Si nous échouons, il faudra faire la place à Marine Le Pen qui ne s'encombrera pas de la place de ces institutions de non-élus pour exercer un pouvoir autocratique qui mènera notre pays à sa ruine.

Le changement constitutionnel est devenu obligatoire car nos réformes se heurtent trop souvent à des pressions très fortes de catégories de population, toujours minoritaires, qui ont pris l'habitude de s'opposer sans ne rien proposer. Dans le cadre de réformes, ces catégories de population (cheminots, taxis, étudiants, lycéens, fonctionnaires divers et variés) ne cherchent pas à savoir si les mesures correctrices sont utiles à l'intérêt général. Il faudra donc trouver une recette, par un changement constitutionnel fort et démocratique, de contourner ces oppositions constituées par des peurs et craintes légitimes. Cette recette est la seule apte à rétablir une action véritablement efficace au service de l'ensemble des citoyens de France.

Je me tiens à votre disposition et vous apporte mon soutien sans faille dans votre candidature.

Veuillez agréer, Monsieur le futur Président de la République, l'expression de mes salutations distinguées.

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 12 Août 2016

L'ADTC sert-elle à quelque chose ?

J'avais envoyé un mail à l'ADTC voici plus d'un an. Je n'ai reçu aucune réponse. A l'assemblée générale de cette association, on a refusé que je m'exprime sur la gestion clientèle calamiteuse de la SNCF.

Aujourd'hui, je pars ce cette association que je considère comme inutile.

Mail écrit à l'ADTC en date du 6 mars 2016

***************

Bonjour,

Après m'avoir contraint à me faire taire lors de la dernière AG, ce qui a provoqué en moi, comme vous avez pu le constater, une colère et une fureur noire, je considère que votre association ne sert à rien hormis à servir leurs dirigeants dans une position de gloriole inutile...

En effet, les beaux discours à la teneur douteuse ne servent pas et n'ont jamais servi l'intérêt général. Quand on a écouté les propos de M. Delaitre disant qu'il se battait pour sortir la SNCF de son ornière et que l'on constate, tous les jours, l'incompétence manifeste de la SNCF ne serait-ce que dans le respect de sa clientèle, le mensonge et le foutage de gueule n'en est que plus évident !

Aujourd'hui, vous ne me dégagez pas de votre association ! Je pars et je pars avec mon chèque qui n'a servi en rien vis à vis des usagers du transport ferroviaire.

Votre posture n'est pas nouvelle puisque j'ai retrouvé un mail auquel je n'ai eu droit, en retour, qu'un silence assourdissant de votre part.

A jamais.

Philippe NOVIANT

***************

Pour rappel, un mail du 1er mars 2015

Bonjour,

Je trouve plus qu'anormal que la SNCF ne rembourse pas systématiquement les abonnements hebdomadaires et mensuels lorsqu'il y a des grèves au sein de l'entreprise et que le client ne peut pleinement utiliser un titre qu'il a payé à ce titre.

Même un remboursement partiel n'est pas possible.

Je trouve cela proprement scandaleux et ces faits forment des raisons pour lesquelles le voyageur se détourne du train pour reprendre la voiture.

Je pense qu'une partie de la solution serait que la Région rembourse le client par elle-même et qu'elle prélève ce remboursement sur ce qu'elle verse à la SNCF. On pourrait même penser à ce que la Région verse moins au client que ce qu'elle va prélever à la SNCF, histoire de bien signifier à l'entreprise que c'est à elle à dédommager des clients lésés à cause d'affaires internes à la SNCF et à des conditions sociales pour le moins douteuses.

Qu'en pensez-vous ?

Cordialement,

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 11 Août 2016

Une lettre à M. Vidalies, Ministre des transports, suite au drame SNCF de Strasbourg.

Une lettre de ce jour à M. Vidalies, ministre des transports (le 06 mars 2016)

**************

Bonjour,

Je vous avais demandé de mettre fin immédiatement aux fonctions de M. Pépy concernant le drame de la rame d'essais du TGV de Strasbourg.

En effet, il est inconcevable qu'une coutume, où l'on invite des gens extérieurs à la SNCF à participer aux derniers voyages des rames d'essai, puisse empiéter à ce point sur la sécurité des personnes.

Vous n'avez tenu compte de mes demandes.

Je considère donc que, par votre non prise de décision, vous vous rendez complice de cet état de fait.

J'ai voté François Hollande en 2012, je vous informe, par la présente, que votre inaction conduira à ce que je ne renouvelle pas ce vote, ce, sous aucun prétexte.

Je vous considère donc, par votre non-prise de décision honteuse, comme étant complice du mode de gouvernance désastreux de la SNCF.

Pour moi, vous êtes donc un incompétent et un incapable, en un mot, un tocard.

Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 19 Avril 2016

Une petite lettre envoyée à la Région Rhône-Alpes suite aux élections récentes

Mail à la région Rhône-Alpes du 15 décembre 2015

*************

Bonsoir,

Pendant des mois, je n'ai eu de cesses de porter à votre attention les problèmes causés par la SNCF vis à vis de leurs clients.

Pendant des mois, je n'ai eu droit, de votre part qu'à un silence assourdissant...

Et pourtant, votre rôle est de défendre l'électeur vis à vis d'une entreprise construite sur un ADN lui dictant d'abuser de ses clients qu'elle appelle trop souvent usagers !

Vous mêmes avez été pris, et continuez à l'être, pour des guignols par cette boite !

Quand le client demande à être remboursé, elle dit que c'est à vous qu'il faut s'adresser en oubliant joyeusement que vous avez la charge de la payer pour faire le travail qui lui incombe ! Vous aviez la charge de taper du poing sur la table en défendant l'intérêt général, mais vous n'avez rien fait !

En attendant, pendant trop longtemps, élus de la Région et la SNCF se sont tapés dans le dos en se tutoyant effrontément lors des comités de ligne ! Le plus lamentable a été indéniablement les prestations médiocres de Mme Gwendoline Delbos-Corfield qui a demandé plusieurs fois, en comité de ligne, à l'audience de bien vouloir l'excuser de son inexpérience car elle remplaçait une démissionnaire et ne prenait jamais le train ! Inutile de vous dire que ma campagne a été active contre EELV !

Lors de ces mêmes comités de ligne, pendant que la Région demandait à la SNCF de rembourser sa clientèle, la SNCF répondait que ça ne rentrait pas dans ses plans et les élus n'ont rien dit ! Merci Mme Gwendoline Delbos-Corfield !

Aujourd'hui le vent du boulet FN n'est pas passé loin et a renversé quelques quilles ! La gauche a été sanctionnée, et vient le tour de la droite.

Rassurez-vous, la droite ne sera pas meilleure, cependant, le danger FN guette et attaquera les élus qui continueront à profiter de leur place sans engager les actions vis à vis de l'intérêt général.

Vous avez perdu aujourd'hui, la droite perdra sans aucun doute demain, mais quand l'électeur en aura marre de voter tantôt à gauche, tantôt à droite, pour le même résultat, vers qui se tournera-t-il in fine ?

Je me réjouis de voir une équipe qui a oublié son électorat perdre. Je me réjouis beaucoup moins de voir à brève échéance une bande de fachots envoyer aux gémonies toutes les valeurs de la République. Vous en porterez, par vos oeillères, et par le goût des buffets des comités de ligne, l'entière responsabilité.

Bien le bonsoir et bon débarras.


Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2016

On voit la police ferroviaire dans les trains !

Victoire ! Depuis 6 mois, ça fait déjà 3 fois que je vois la police ferroviaire (SUGE) dans les trains ! Et la dernière fois : pas plus tard qu'hier soir !

Très franchement, il était temps !

La fin 2014 avait été catastrophique d'un point de vue sécurité, mais malgré de multiples agressions, incluant des agents de contrôle, la police ferroviaire brillait par son absence : à cette date j'avais vu 3 fois les agents... en 10 ans !

Les temps changent et je suis très content ! A ce titre, il est évident que je me dis beaucoup moins que la SUGE est inutile...

Il ne reste plus qu'à continuer sur cette voie afin d'assurer la sécurité de tous (agents et clients) et pouvoir faire en sorte que les contrôles soient correctement effectués afin de gérer au mieux l'argent du contribuable...

En un mot : MERCI LA SUGE !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 5 Janvier 2016

Un petit courrier à Madame Rachida Dati concernant Madame Elise Lucet

Voici un petit courrier envoyé à Madame Rachida Dati.

Quant à son faux diplôme voici un article de Liberation.fr daté du 31 Octobre 2007

**************

Diplôme de Rachida Dati : le «Canard enchaîné» sort le document
31 OCTOBRE 2007 À 07:00
Le curriculum vitae de la Garde des Sceaux indique pour l’année 1993 «MBA du groupe HEC» avec la mention «ancienne élève de l’Institut supérieur des affaires». Dati se défend d’avoir fait état d’un diplôme qu’elle n’avait pas

«Elève Rachida, au piquet !» L’injonction est du Canard Enchaîné, qui publie aujourd’hui l’extrait du curriculum vitae qui figure au dossier administratif de Rachida Dati. Un CV qui indique, pour l’année 1993, «M.B.A. du groupe H.E.C.» avec la mention «ancienne élève de l’Institut supérieur des affaires». En réalité, comme L’Express l’a révélé, la Garde Sceaux n’a jamais obtenu le diplôme. Rachida Dati l’a d’ailleurs confirmé, tout en soulignant qu’elle n’a jamais prétendu l’avoir…Le «Canard» écrit que «le document (…) a provoqué un véritable branle-bas de combat (…) au ministère de la Justice», provoquant le coup de fil du porte-parole du ministère. Il a expliqué au journal que «la formule “ancien élève de l’Institut supérieur des affaires” signifiait clairement qu’elle n’avait pas obtenu le diplôme final». Le Canard Enchaîné se demande alors pourquoi mentionner «M.B.A du groupe H.E.C.», soulignant «l’ambiguïté» cultivée par la ministre.

Une ministre qui s’est elle-même fendue d’un coup de fil au «Canard» pour lui reprocher de s’intéresser à son parcours en raison de ses origines. Et le journal de répondre «refrain connu. Seule solution, ne parler de la ministre qu’en termes élogieux et pratiquer la discrimination ministérielle positive.» La question de ce «faux diplôme» n’est pas anodine. Il aurait facilité l’entrée en 1996 de Rachida Dati à l’Ecole nationale de la magistrature, qu’elle a intégrée par la voie parallèle ouverte aux personnes ayant déjà connu une expérience professionnelle.
Rachida Dati, qui nie les accusations, compte bien donner sa vérité dans le livre Je vous fais juge, qu’elle doit publier prochainement. «Je corrige quelques rumeurs ou des choses qui sont fausses. Je corrige des incorrections. Quand on parle de faux diplômes, il faut une matérialité», s’est elle défendue mardi sur Europe 1. C’était avant la publication de son CV.
F.V.

***************

Ce que vous avez dit sur Elise Lucet
1 message
Philippe Noviant philippenoviant.com 5 septembre 2015 15:35
À : DATI Rachida <rachida.dati@europarl.europa.eu>
Bonjour Madame Dati,

Tout d'abord, permettez-moi de vous adresser mes plus sincères félicitations quant à votre carrière et à votre engagement sans faille en politique. Des gens qui, comme vous, mettez autant d'énergie à défendre l'intérêt général ne sont pas légion. Dès lors, je vous adresse mes plus vifs remerciements et ma plus profonde gratitude.

Cependant, Madame Elise Lucet vous a posé des questions précises et motivées quant à votre engagement. Elle vous a demandé si vous aviez des conflits d'intérêt avec GDF Suez. Je me serais attendu, vu votre professionnalisme, à une réponse polie et circonstanciée.

Or, quelle n'a été ma surprise que de constater que vous vous êtes contenté de dire que cette question était dixit "une question à la con" alors même qu'elle avait tout son sens. De plus, vous avez dit que Madame Elise Lucet avait eu une carrière "pathétique".

Malgré tout l'estime que je vous porte, je me permets donc de m'inscrire en faux vis à vis de cette remarque en vous rappelant que malgré le professionnalisme avec lequel vous exercez vos fonctions, vous avez dû votre ascension politique uniquement à M. Nicolas Sarkozy et que avez obtenu une partie de vos fonctions passées en mentant sur vos formations et diplômes.

Je ne dis pas que votre carrière est pathétique, loin s'en faut, mais ce qui est sûr c'est qu'elle l'est beaucoup plus que celle de Madame Lucet. Comme dirait Einstein : "tout est relatif", et en portant un jugement de valeur sur Madame Lucet vous portez uniquement une valeur sur votre personne quand on compare vos deux carrières.

Ne doutant pas un seul instant, connaissant votre valeur, que vos mots ont dépassé votre pensée et que ces paroles indignes ont été proférées pour cause de surmenage dû à votre engagement excessif pour l'intérêt général, je vous saurais extrêmement gré de bien vouloir présenter vos excuses publiques à Madame Elise Lucet.

Veuillez agréer, Madame, l'expression de mes salutations distinguées.

Philippe NOVIANT (philippenoviant.com)
Candidat aux élections législatives en 2012 sur la neuvième circonscription de l'Isère

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 1 Janvier 2016

Bonne Année 2016 !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 25 Décembre 2015

Joyeux Noël !

Joyeux Noël 2015 !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 31 Août 2015

Assez de ces élus qui se conduisent comme des pourris !

Je vous invite à rejoindre cette page Facebook :
https://www.facebook.com/AugmentationConseillersComcomGresivaudan

Nous comptons, en effet, lutter contre des pratiques honteuses où des élus considèrent trop souvent le contribuable comme un porte-monnaie sur pattes, ce, sans exercer d'actions suffisantes dans l'intérêt général !

Il est temps que cela cesse et rapidement !

L'action est donc de monter une manifestation de plusieurs centaines de personnes afin d'investir une réunion de la communauté de commune du Grésivaudan afin de montrer la colère du contribuable !

Tous ensembles, montons donc cette action afin qu'elle agisse comme une manifestation de colère envers des élus qui doivent privilégier l'intérêt général à la place de leurs intérêts propres !

En avant !

Un article de France Bleu daté du 29 Avril 2014

*******************

Isère : des élus augmentent leurs indemnités de 140%
Mardi 29 avril 2014 à 08h15

Les conseillers communautaires ont quadruplé l'indemnité du président et plus que doublé celle des vice-présidents. © Maxppp

Les conseillers de la Communauté de communes du Grésivaudan ont voté vendredi l'augmentation des indemnités du président de la collectivité et des quinze vice-président. La première vient d'être quadruplée, de 500 à plus de 2000 euros. Les autres plus que doublées, passant de 500 à 1200 euros bruts. Depuis les élections municipales et communautaires, certains élus qui avaient décidé de baisser leurs indemnités, comme à La Tour-du-Pin ou Grenoble, voici ceux, au contraire, qui augmentent les leurs. En temps de restrictions des comptes publics, la décision a du mal à passer.

418% d'augmentation pour le président

La Communauté de communes du Grésivaudan (Isère) compte 47 communes pour 100.000 habitants. À la tête de la collectivité depuis 2012, Francis Gimbert recevait environ 500 euros bruts, tout comme son prédécesseur, François Brottes, qui était député. Mais Francis Gimbert est simple conseiller municipal, il a démissionné de son mandat de conseiller régional et n'es pas député. Il recevra désormais 2090 euros bruts soit la moitié du plafond autorisé. Cela, personne ne le conteste. En revanche, Geneviève Piccard a voté contre la hausse des indemnités des vice-présidents qui perçoivent non plus 500 mais désormais 1200 euros bruts : "j'ai voté contre parce que je trouve scandaleux qu'il y ait une telle augmentation en période de crise, et il faut savoir par ailleurs que les postes de vice-présidents sont occupés par des maires." L'élue MoDem de Saint-Ismier ne comprend pas l'empilement des indemnités "un cumul de fonctions éxécutives et un cumul d'indemnités." Elle ajoute même que dix jours plus tôt, les maires s'étaient entendus entre eux.

Des élus communautaires votent la hausse de leurs indemnités dans le Grésivaudan. (Gérard Fourgeaud)

Les seize élus concernés ont donc participé au vote de leur propre augmentation, comme cinquante autres. Dix se sont abstenus et sept ont voté contre.
"Certains vice-présidents ont des activités à mi-temps et n'ont pas de gros salaires"

Sur les quinze vice-présidents, douze cumuleront cette indemnité avec celle de maire. Seulement trois ne sont pas maires, trois femmes. Certains sont retraités et n'ont pas de perte de revenu. D'autres expliquent comme Francis Gimbert, le président de la Communauté de communes du Grésivaudan, qu'ils ont dû réduire leur activité et donc leur revenu. "Certains vice-présidents ont des activités à mi-temps et n'ont pas de gros salaires, donc c'est quelque chose qu'il faut prendre en compte dans le calcul des indemnités. Alors après, est-ce qu'il faudrait les mêmes indemnités pour tous ? C'est une question que l'on peut se poser... La Loi ne permet pas de faire des indemnités à la carte", conclut Francis Gimbert. Reste qu'une augmentation de 140%, cela fait rêver. Est-ce scandaleux ou bien l'indemnité était-elle scandaleusement basse jusque-là ?

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 30 Juillet 2015

Pourquoi la SNCF est-elle la boite la plus incompétente de France ?

Une nouvelle fois, le 07 Avril, la région Rhône-Alpes a été prise en otage par les cheminots de la SNCF. Des trains TER ont été supprimés de manière franche et massive et les voyageurs ont donc du subir des retards et suppressions de trains qui ont lourdement entravé leur quotidien pour se rendre à leur travail ou leurs études.

Le droit de grève est un droit légitime, mais le droit à l'indemnisation l'est tout autant !

Las, la SNCF ne rembourse jamais les titres à la hauteur du préjudice subi.

Lors des dernières grèves de décembre, 30% sur le billet mensuel a été consenti alors que le préjudice était de 15 jours. Il aurait donc dû être de 50%, ce, uniquement sur les billets mensuels alors même que l'utilisateur d'un billet hebdomadaire n'a eu aucun remboursement alors qu'il a subi les mêmes préjudices.

Ce refus manifeste et constant d'indemniser sa clientèle est une chose honteuse de la part de la SNCF. Cependant, elle s'en fout, comme s'en foutent royalement les élus de la Région Rhône-Alpes qui n'imposent en rien à la SNCF de dédommager à sa juste valeur le préjudice subi les jours de grève par le voyageur (peut-on parler de client ?).

Le préjudice subi, par jour, par un voyageur ayant une carte Oura, se monte à 2.72 Euros pour un utilisateur faisant le trajet Moirans-Grenoble. Or, quand on demande un dédommagement à un responsable commercial manager en Gare de Grenoble, il refuse purement et simplement le remboursement. Question : à quoi sert un agent commercial manager payé près de 3000 Euros nets avec l'argent du voyageur s'il ne daigne pas indemniser le client qui a subi un préjudice ?

Il y a deux semaines, à Décathlon, on avait oublié de me réparer les freins sur mon vélo. Le retard de cette intervention m'a coûté 30mn et Décathlon m'a offert les frais de remplacement : ces 30mn m'ont été indemnisés près de 10Euros.

Il y a une semaine, lors de la livraison de mes capsules Nespresso, une capsule a été livrée mais non utilisable. Je l'ai amenée et on m'a donné une cartouche de 10 capsules : pour 47cts de préjudice, on m'a offert 4.7Euros de marchandises.

Dans la vie, il y a des entreprises à la démarche commerciale irréprochable comme Nestlé et Décathlon, et il a des entreprises à la démarche commerciale plus que honteuse et nauséabonde comme la SNCF, soutenue par la Région Rhône-Alpes dont le dédommagement de la clientèle n'est pas son souci premier.

Le voyageur lui même adopte trop souvent une conduite digne du syndrome de Stockholm face à ces prises d'otage : à la veille de la grève, une voyageuse a déploré que les opérations de contrôle de l'agent étaient, selon elle, "peu opportuns". Cette remarque m'a interpelé : pourquoi est-ce peu opportun ? Qu'est-ce qui permet au voyageur de frauder à la veille d'une grève ? Qu'est-ce qui permet à la SNCF de ne pas faire son travail la veille d'une journée de grève ? Si les agents de contrôle ne font pas leur travail la veille d'une journée de grève, ils travaillent quand ? Un jour de grève, l'agent gréviste n'est pas payé. N'est-il pas un peu trop facile que l'agent ne fasse pas son travail la veille d'un jour de grève et qu'il continue à être rémunéré ? Qu'est-ce que ça change pour le voyageur de ne pas être contrôlé la veille d'un jour de grève alors même que son abonnement de travail a été payé, qui pour la semaine, qui pour le mois ? On le voit : le fait pour la SNCF de refuser de dédommager sa clientèle pour un préjudice subi, engendre des conséquences qui vont jusqu'à induire de mauvais comportements vis à vis des voyageurs eux-mêmes ! Cela n'est pas acceptable ! Cela doit cesser !

Il faudra donc continuer à harceler la SNCF pour qu'elle dédommage sa clientèle à la hauteur de son préjudice, et ne pas oublier de voter aux régionales de Décembre 2015 pour de nouveaux élus qui sauront défendre l'intérêt du contribuable à sa juste valeur.

Ainsi, lors des grèves, la Région doit imposer à la SNCF de rembourser les voyageurs. Si elle ne le fait pas, la Région devra rembourser elle-même les voyageurs et ponctionner ce coût sur les frais de services que la Région demande à la SNCF.

Le non-remboursement des titres par la SNCF est une faute. La Région Rhône-Alpes doit en prendre enfin conscience et doit savoir se substituer à l'incompétence générale de l'entreprise SNCF, ce dans l'intérêt général.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 3 Mars 2015

Rien à faire ce soir ? Une petite réunion sympa ça vous dit ?

Marre de ces politiques incompétents qui nous gouvernent depuis 30 ans ?
Marre de cette démagogie, de ce populisme à deux balles où ce sont toujours ceux qui râlent le plus qui ont raison ?
Marre de gaspiller l'argent et de faire gérer à des incompétents l'argent public ?
Marre des 320 Milliards d'Euros de dépensés pour 240 Milliards d'Euros d'entrée ?
Marre de ce spectre du FN qui monte élections après élections ?
Marre de cette abstention qui fait le jeu d'un populisme et d'une démagogie abjecte et dangereuse ?
Marre de ce refus de Démocratie permanente où l'élection de nos élus masque une non consultation permanente du peuple ?

Pour un renouvellement, il y a "Nous Citoyens" !

Ca se passe au Restaurant L’Endroit, et c'est ce soir, le 3 Mars 2015, au 15 bis rue Lakanal à Grenoble à 19h pétante.

Et si vous n'en avez pas marre, il y aura à bouffer !

Bref, pas de quoi se priver !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 1 Janvier 2015

Bonne et joyeuse année 2015 !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 25 Décembre 2014

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 23 Octobre 2014

PauSncfVoici une conversation que j'ai eu avec, sans doute, un salarié de la SNCF suite au dernier drame de la SNCF. La SNCF a-t-elle encore les moyens de financer 160 jours de travail par an pour ses salariés ? La SNCF a-t-elle encore les moyens de financer des départs en retraite à 57 voire 52 ans ?

*************

Philippe Noviant Il y a des accidents car il y a un manque d'entretien. Et il y a manque d'entretien car on ne bosse pas assez à la SNCF et loin s'en faut !
La SNCF est responsable de l'accident de Brétigny et la SNCF est responsable de cet accident !
En attendant, en comité de ligne, quand on dit qu'il faut réparer les voies de Rhône Alpes, on nous dit que ce n'est pas possible car on envoie le personnel de Rhône Alpes en région Parisienne suite à Brétigny.
En clair on déshabille Paul pour habiller Jacques... A l'arrivée Paul attrape froid et meurt. Est-ce si étonnant d'avoir ces résultats de la part d'une boite qui préfère faire grève pour ses intérêts personnels que pour la sécurité de ses voyageurs ?

Hassan Cehef Objection Votre Honneur, et vous vous trahissez dans votre commentaire, le réseau n'est pas entretenu correctement, car il n'y a pas assez de personnel. Pour le reste, ne mettez pas tout le monde dans le même panier. Les agents d'exécution sont là pour exécuter ce qu'on leur dit d'exécuter. La politique de l'entreprise ne leur est pas imputable...Lisez les tracts syndicaux de l'entreprise un peu...

Philippe Noviant Dans cette boite, ce n'est jamais la faute de personne ! A l'arrivée on a des Brétigny, on a des Orthez !
Le réseau n'est pas entretenu correctement car, à la SNCF, ON NE FOUT RIEN ! On travaille moins que 35h, et on passe son temps à râler et à demander toujours plus de personnel alors que la boite est en déficit !
C'est plus facile de râler que de bosser ! On demande toujours plus de moyen mais on bosse de moins en moins et à l'arrivée y' a de la casse car l'incompétence gangrène la boite !
Quand on parle de remettre en cause les régimes spéciaux, on a la moitié de la SNCF dans la rue, mais quand il s'agit de parler des accidents, le personnel dit qu'il faut attendre les responsabilités. Les responsabilités de Bretigny sont maintenant connues : manque d'entretien. Et manque d'entretien car vous bossez PAS et que vous demandez toujours plus de personnel alors que la boite n'a pas les moyens de les financer !
C'est ça la réalité ! La réalité c'est que le "F" dans SNCF VEUT DIRE FAINEANTS et que cette politique de bras cassé revient à mettre en cause la sécurité du voyageur ! Je dis voyageur exprès : je ne parle pas de clients car la SNCF ne sait pas et n'a jamais su ce qu'était un client !
On va en parler des tracts syndicaux : ils sont écrits par un personnel qui est à 100% détaché de la boite. En d'autres termes, ils sont payés à défendre les acquis d'un personnel archi-gâté et détaché à 100% des préceptes économiques de base de notre pays... Les tracts syndicaux, je les ai tous lus : ils disent tous qu'il est inadmissible de revenir sur les régimes spéciaux mais se taisent sur les responsabilités de Brétigny. Il est temps que le personnel de la SNCF se mette à travailler au lieu de défendre des acquis sociaux d'un autre âge... En attendant, quand la mise en concurrence viendra, vous serez obligé de vous mettre à bosser. Vous serez obligé comme France Télécom a été obligée de le faire il y a dix ans. Ca s'est mal passé à France Télécom avec son personnel. Ca se passera mal à la SNCF. Pour ma part, j'aurais fait mon job : je vous aurais prévenu. Si vous voulez continuer à rejeter la faute sur les autres, vous pouvez le faire. Il y a un mois de cela, j'ai dit à un représentant RFF, lors d'un comité de ligne, qu'il était inadmissible de repousser les travaux locaux sur les voies en prétextant que le personnel devait bouger en région parisienne pour éviter un autre Brétigny. J'ai dit que cette logique était absurde car on risquait d'avoir un Brétigny en province. Moins d'un moi après mon intervention, on a eu un Brétigny en province. J'aurais préféré avoir tort...
M. Hassan Cehef, par vos propos, vous portez la responsabilité de cet accident. Je vous saurais gré de bien vouloir faire montre d'un minimum de décence et de travailler au lieu de parler.
Ceci sera la dernière réponse que je vous ferai car vous n'êtes pas digne que je débatte avec vous, les conséquences sont trop graves pour cela. En effet, quand vous plaidez pour vos régimes spéciaux, je plaide pour le respect élémentaire de la vie humaine. Nous ne sommes donc pas égaux.
A jamais.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 6 Octobre 2014

76650 raffarin uneJ'ai écrit un petit commentaire sur le blog de M. Raffarin. Le voici.

************

Philippe NOVIANT dit :
30 septembre 2014 à 21 h 38 min

Bonsoir M. Raffarin,

Je regrette que M. Larcher ait été préféré à vous, mais je le comprends. Je le comprends, car, si j’avais été votant, j’aurais assurément voté contre vous.
La raison est simple et porte un nom : Sarkozy.
Comment avez-vous pu critiquer son action à un moment donné et retourner votre veste aussi vite ?
Comment avez-vous pu soutenir un personnage qui porte en lui toutes les magouilles de l’UMP de ces dernières années ?
Comment avez-vous pu oublier Paul Bismuth ?
Comment avez-vous pu oublier l’affaire Khadafi ?
Comment avez-vous pu oublier l’affaire Tapie ?
Comment avez-vous pu oublier l’affaire Bettencourt ?
Comment avez-vous pu oublier le dépassement des frais de campagne et le Sarkothon ?
Comment avez-vous pu oublier Bygmalion ?
Comment avez-vous pu oublier Karachi ?

Comme vous le voyez, ces affaires, ça fait beaucoup… ça fait trop… Aujourd’hui, je regrette la situation dans laquelle vous vous trouvez, mais quand on met sa main dans le feu, on se brûle.

Ceci dit, avec de la biafine, ça passe…

Bon rétablissement. Passez ce temps à réfléchir à vos soutiens et n’oubliez pas de privilégier l’intérêt général par rapport à certains pourris de la politique dont M. Sarkozy fait indéniablement partie…

Cordialement,

Philippe NOVIANT
philippenoviant.com

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 23 Juillet 2014

guillaumePepyVoici une lettre que j'ai écrite à M. le Ministre des transports pour lui demander de mettre fin aux fonctions de M. Guillaume Pépy, PDG de la SNCF.

Une pétition est associée.

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/m-fr%C3%A9d%C3%A9ric-cuvillier-ministre-d%C3%A9l%C3%A9gu%C3%A9-aux-transports-mettre-fin-aux-fonctions-de-m-guillaume-p%C3%A9py-pdg-de-la-sncf-dans-son-int%C3%A9r%C3%AAt-ainsi-que-dans-l-int%C3%A9r%C3%AAt-des-clients-de-la-sncf?recruiter=78366884&utm_campaign=mailto_link&utm_medium=email&utm_source=share_petition

******************

Expéditeur
Philippe NOVIANT

Destinataire
M. Frédéric Cuvillier
Ministre délégué aux transports
Grande Arche
Tour Pascal A et B
92055 La Défense CEDEX

    Moirans le 20 Juillet 2014


    Monsieur le Ministre délégué aux transports,

    Suite aux doubles drames de Brétigny l'année dernière et Pau cette année, vous conviendrez aisément que l'on ne peut pas conserver un Président directeur de la SNCF avec un tel sinistre palmarès.

    Monsieur Guillaume Pépy, car c'est de lui dont il s'agit, a montré et démontré qu'il n'était pas homme de la situation pour gérer la sécurité de son entreprise. La SNCF a besoin de moyens pour assurer la sécurité de son personnel et de ses clients. Las, la faible charge de travail du personnel de la SNCF (160 jours de travail effectif par an), le fait que ce personnel parte en retraite à 57 voire 52 ans, ne peut se combiner à une augmentation de recrutement du personnel en sachant que la SNCF est déficitaire tous les ans et doive bénéficier des subsides publics pour vivre.

    La SNCF doit donc travailler à moyens constants mais substantiellement augmenter ses résultats en matière de sécurité. Ce travail en matière sécuritaire n'a pas été fait par M. Guillaume Pépy ces dernières années. Il n'y a aucune raison pour que ce travail puisse être réalisé en toute sérénité ces prochaines années par un même dirigeant.

    Au-delà même des mises en examen de M. Guillaume Pépy dans les dossiers sus-cités, je pense qu'il est préférable de mettre immédiatement fin à ses fonctions dans son intérêt (afin qu'il puisse préparer sa défense) et dans l'intérêt de l'entreprise à défendre l'intégrité physique de son personnel et de ses clients.

    Je vous saurais donc gré de bien vouloir mettre fin aux fonctions de M. Guillaume Pépy, ce le plus vite possible, dans l'intérêt de tous.

    Veuillez agréer, Monsieur le Ministre délégué aux transports, l'expression de mes salutations distinguées.


Philippe NOVIANT

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0

Publié le 6 Juin 2014

FillonPublié sur le blog à M. Fillon le 10/10/2013

Il était une fois...

Il était une fois un cours en 4e d'Education Manuelle et Technique (EMT). Sujet du jour : faire des crèpes ! Miam !

Il faut faire la pate. Là, des crétins ne trouvent rien de mieux que d'inverser le sel et le sucre... Un groupe d'élève s'exécutant, verse donc du sucre (...donc du sel...) dans la pate et la goûte : "Muuuhhh, un peu trop salé, ajoutons du sucre !"

Une autre histoire ?

Allez !

Il était une fois ma chère frangine qui se rend à un restau qui fait de la fondue savoyarde. Elle se fait servir un verre de vin blanc et une bonne assiette de fondue. En mangeant et en buvant, elle se sent devenir ivre. Là, elle se dit qu'il va falloir qu'elle se calme. Elle passe donc à la flotte et met le paquet sur la fondue car, comme dit l'adage, pour faire passer l'ivresse, il faut manger. Au fur et à mesure qu'elle mange, elle ne sent pas l'ivresse passer. Qu'à cela ne tienne, elle se fait resservir une autre assiette de fondue... Pas mieux... Jusqu'à ce qu'un de ses camarades dise : "Ben dis donc, ils ont met le paquet sur le vin dans la fondue !".

"Une autre ! Une autre !". Ok, d'accord...

Il était une fois un politique qui voulait monter dans les sondages. Il se dit qu'il n'a qu'à aller chercher les voies du FN. Là, il se voit baisser, donc, il se dit qu'il faut qu'il aille encore plus vers sa droite pour aller chercher l'électorat qui lui manque...

Un point commun entre ces histoires ? Peut être...

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0