De la censure à Meylan !

Publié le 8 Décembre 2015

De la censure à Meylan !

En plus du fait que Meylan doive gérer la situation de son ex-Maire poursuivie pour des faits de "prise illégale d'intérêt", la ville doit aussi à présent gérer des faits d'entrave à la liberté d'expression !

Est-ce bien normal qu'une personne comme Michel Bernard, qui a servi la communauté Meylannaise en révélant des malversations exercées contre les Meylannais, soit entravé dans son expression ? A-t-on oublié les droits élémentaires liés à la liberté d'expression à Meylan ?

Ces faits sont honteux et doivent être dénoncés avec force et véhémence : il n'est pas normal qu'un lanceur d'alerte comme Michel Bernard soit entravé lorsqu'il essaie de dire que l'ex-Maire de la ville a abusé de la confiance de ses électeurs !

M. Michel Bernard a le droit le plus élémentaire de s'exprimer et ce droit doit lui être rendu immédiatement !

Une lettre de Michel Bernard daté du 25 novembre 2015

***********

CENSURE A MEYLAN !

Voici le mail de la mairie en réponse à mon texte d’expression politique :

« Mme Lecoeur*, en sa qualité de directrice de la publication, a pris la décision de ne pas publier votre texte d’expression politique dans Meylan Ma Ville en l’état.
Il porte en effet principalement sur une affaire de justice. Or, la vocation du magazine de la ville est avant tout d’informer sur les réalisations et la gestion du conseil municipal.
Aussi, je vous invite à me communiquer votre texte modifié au plus tard, demain, mercredi 2 décembre en fin de journée.»


Ma réponse en guise de texte d’expression politique !

Il est écrit que "l'expression des groupes politiques est libre, dans les limites imposées par la loi et la jurisprudence. Les textes sont donc de l'entière responsabilité de leurs auteurs".

"Informer sur les réalisations et la gestion du Conseil Municipal" c'est aussi parler de ce qui se passe de très important au sein du conseil municipal et de la ville de Meylan et surtout d’en informer les Meylanais. Le renvoi en correctionnel d'un ancien maire n'est pas anodin! Pourquoi vouloir passer sous silence cette information ? Qui cela peut-il gêner ?

L'affaire judiciaire dont l'instruction est close depuis peu, est un élément nouveau extrêmement important dans la vie de la commune. Laisser aux groupes d'opposition le soin de s'exprimer et un gage de démocratie !!! D'ailleurs à ce sujet, les élus de la majorité ne se sont toujours pas exprimés?

Les contribuables Meylanais paient un service de communication pour informer et le cas échéant relayer une information dès plus importante liée à notre commune. Le renvoi en correctionnel de Madame Tardy et de son époux n'est peut être pas une information capitale ?

Pourquoi vouloir le nier ?

A Monsieur Guiguet maintenant de lever cette ambiguïté!

Michel BERNARD
Agir Pour Meylan

Et voici la nouvelle réponse de la Mairie !!!

Bonjour,
Compte tenu du fait que la directrice de la publication engage sa responsabilité pénale pour les propos tenus dans le magazine Meylan ma ville.(sic)!
Compte tenu du caractère inhabituellement polémique des propos que vous avez choisis de tenir,la décision a été prise de faire appel à un conseil extérieur, afin de mesurer le risque encouru par la directrice de la publication.(sic)!

Vous serez informé des suites dans les meilleurs délais.

Cordialement.

La polémique ne vient-elle pas de la Mairie ? On attend la suite…du conseil extérieur...

*Madame Lecoeur est conseillère municipale de la majorité..

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Informations

Repost 0
Commenter cet article