Clients Isérois de la SNCF : indignez-vous !

Clients Isérois de la SNCF : indignez-vous !

Ces quelques jours passés ont été particulièrement éprouvants pour les clients de la SNCF. Les grèves a répétition qui ont émaillé notre quotidien nous ont forcés à nous adapter à une offre de transport de plus en plus bancale.

Entre les retards au travail le matin et les retards du retour au domicile le soir, nous avons été considérés comme de simples objets vis à vis d'un personnel SNCF toujours arcbouté sur des acquis sociaux inconnus de l'immense partie de nos concitoyens !

La SNCF fait grève : d'accord ! Le droit de grève est un droit constitutionnel et tout le monde a le droit de faire grève quel qu'en soit le motif, même s'il s'agit de défendre des intérêts largement supérieurs à la majorité de la population.

Mais que cette grève ne donne lieu à aucun remboursement : NON !

En 13 ans, la SNCF a fait une seule fois une offre commerciale pour rembourser un abonnement mensuel à hauteur de 30% : c'est largement insuffisant et cela relève au minimum de la mesquinerie, au pire de l'insulte !

Aujourd'hui, les clients que nous sommes doivent donc dire CA SUFFIT !

CA SUFFIT de ne pas être remboursés en cas de grève, en cas de retard ou de suppression de trains !
CA SUFFIT d'avoir un personnel qui dit tout le temps qu'il n'est pas responsable et qu'il faut s'adresser à quelqu'un d'autre que lui !
CA SUFFIT de reporter la faute sur la Région !
CA SUFFIT de dire qu'il ne faut pas stigmatiser le personnel de la SNCF lorsqu'il y a eu négligence dans un TGV à Strasbourg et que cette négligence a causé 10 morts !
CA SUFFIT de dire que Brétigny est dû à la direction de la SNCF qui ne veut pas engager plus de personnel alors que le personnel SNCF est 30% moins productif que ses concurrents !
CA SUFFIT de dire aux clients que s'ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à prendre leur bagnole !
CA SUFFIT de dire aux clients qu'on les remboursera le jour où le personnel sera payé autant qu'il le veut !
CA SUFFIT de faire croire aux clients que la SNCF bosse plus que tout le monde et qu'elle est irréprochable sur le plan de la sécurité !
CA SUFFIT de voir des agents de contrôle lire leur bouquin ou faire des Sudokus à la place de réaliser leurs opérations de contrôle !
CA SUFFIT de voir un agent de contrôle à bord des trains une fois par mois !
CA SUFFIT de ne voir la SUGE (sureté ferroviaire) à bord des trains que 4 fois tous les 10 ans !
CA SUFFIT de se voir entendre par la SNCF que l'on a le droit que de fermer sa bouche quand on a la chance de voir son billet de train largement subventionné par la Région ou par son employeur !
CA SUFFIT de subir un dédain permanent et manifeste par l'ensemble de la SNCF !
CA SUFFIT de se voir traiter d'usagers ! Nous sommes des clients qui sommes insultés par des gens qui sont payés avec notre argent !

Je vous propose donc de me contacter en cliquant sur le bouton contact de ce blog.

Nous fonderons une association de voyageurs qui imposera une règle simple mais systématique à tous les retards et suppressions de trains, quel qu'en soit le motif :

Le montant dédommagé devra être égal à : 0.45 x nombre_de_tranches_de_5mn_de_retard x nombre_de_tranche_de_20km_de_trajet.

Le montant dédommagé ne pourra excéder le prix du billet plein tarif.

Exemple 1 : Pour un Paris-Grenoble de 600km, 15mn de retard aboutiront à : 0.45 x 3 x 30 = 40.5Euros. 3 étant le nombre de tranches de 5mn de retard (15/5), 30 étant le nombre de tranches de 20km (600/20).

Exemple 2 : Pour un Moirans-Grenoble de 23km avec 15 mn de retard : 0.45 x 3 x 1.15 = 1.55Euros.

Exemple 3 : Pour un St Marcellin-Grenoble supprimé où l'on aura un train une heure plus tard, on aura : 0.45 x 12 x 2.25 = 12.15 plafonné à 9.9E car le billet plein tarif est à 9.9E.

Exemple 4 : Pour un Lyon-Grenoble, 30mn de retard aboutiront à : 0.45 x 5 x 6 = 13.5E.

Ces règles simples aboutiront à respecter véritablement la clientèle de la SNCF. La SNCF y gagnera forcément car une entreprise qui respecte ses clients est une entreprise saine et sereine.

France Télécom a oublié le principe du respect de la clientèle il y a quelques années. Les drames sociaux y ont été catastrophiques. Notre action a aussi pour but d'éviter ces drames vis à vis d'un personnel de la SNCF qui sont d'abord des être humains.

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Parti Renouveau Politique

Repost 0