Pourquoi il faut voter contre M. Polat... suite...

Publié le 15 Juin 2012

La-propagande-electorale-peut-aussi-se-delocaliser referencRécemment, M. Polat a envoyé cette invitation :

*********************

Moirans, le 11 juin 2012      

Chère Madame, Cher Monsieur,

[...]

Sur notre circonscription, le « bloc de droite » a rassemblé plus de 51% des suffrages exprimés, et parmi les candidats qui ne peuvent pas se maintenir au second tour, quatre d’entre eux ont déjà officiellement appelé à me rejoindre. Une démarche de large rassemblement est donc engagée, et nous continuerons jusqu’au dernier jour à monter en puissance.

[...]

Julien POLAT
Candidat aux élections législatives sur la 9ème circonscription de l'Isère

******************

Cette propagande est misée sur le fait qu'il peut gagner l'élection car "le bloc de droite" a rassemblé 51% des suffrages. Le problème, c'est que dans ce "bloc de droite" figure forcément... le Front National...

Cela me dérange au plus haut point, car je considère que le Front National n'a jamais porté les valeurs républicaines élémentaires de notre pays. L'assimiler dans le bloc sus-cité fait penser que l'électorat de ce parti peut naturellement se reporter sur la candidature de M. Polat. En d'autres termes, ce message fait les yeux doux au FN. Pas aussi ouvertement que Nadine Morano, certes, mais la propagande de M. Polat n'est pas un déni des votes du FN comme on a pu avoir déni sous Chirac.

Pour moi le FN n'est pas un parti de droite. C'est un parti anti-républicain, xénophobe et raciste avec de grosses tendances fachistes. Le Pen n'a jamais été un patriote et, faut-il le rappeler, a minimisé la solution finale en la considérant être "un détail de l'histoire". Je ne parlerai même pas de la sémantique de "race juive" chère à M. Le Pen.


Le Pen - Un point de détail de l'histoire... par Btoux_1979

On en a déjà discuté avec M. Polat. M. Polat considère que ce parti est républicain car, dixit, "il n'a jamais été interdit" et qu'il peut se prévaloir de 18,5% de résultat à la présidentielle de 2002. Personnellement, je pense que ce n'est pas parce qu'il n'a jamais été interdit qu'il est républicain et qu'il ne mérite pas d'être interdit. Quant aux résultats électoraux, cela n'a jamais été la preuve, ni dans un sens, ni dans un autre, du critère républicain d'un parti politique.

Bref, dans cette vision des choses, je ne peux et ne pourrai jamais apporter mon soutien à M. Polat, et c'est donc vers son adversaire que je me porte. Comme je l'ai déjà dit, je persiste cependant à penser que Mme Bonneton est d'une nullité vertigineuse, mais la nullité n'a jamais été le critère d'un fondement anti-républicain. De plus, elle peut compter sur son suppléant, M. Roland Revil, maire de Voiron, pour relever son niveau, et Dieu sait qu'elle en a besoin, ne serait-ce que pour prendre une position intelligente sur le dossier de Center-Parcs sur Roybon.

Rédigé par Philippe NOVIANT

Publié dans #Candidature

Repost 0
Commenter cet article